Au moins 14 personnes ont été tuées et trois autres ont été blessées par la foudre qui s’est abattue sur les montagnes du nord-ouest du Pakistan, a-t-on appris dimanche auprès des autorités locales. L’incident s’est produit dans le district de Torghar, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, frappée depuis mercredi par des pluies torrentielles de mousson et des glissements de terrain. «Au moins 14 personnes de la même famille ont été tuées après que la foudre a frappé deux maisons adjacentes», a déclaré à l’AFP Kamran Bangash, porte-parole de la province. Cinq enfants et quatre femmes figurent parmi les personnes décédées, a-t-il précisé. Contacté par l’AFP, le bureau du chef du gouvernement de la province a confirmé le bilan. La mousson, qui fait rage de juin à septembre, est essentielle à l’irrigation des cultures et au remplissage des réserves d’eau du sous continent indien. Mais chaque année, les violentes précipitations s’accompagnent de leur cortège de victimes et de destructions. En novembre 2019, 18 personnes avaient déjà été tuées par la foudre dans le Thar, région reculée et désertique du sud du Pakistan.