La 16e édition du Salon international des travaux publics (Sitp), qui s’est ouvert hier à Alger, a fini par devenir un véritable Salon du partenariat et de la coopération institutionnelle et entre entreprises locales et étrangères. Au total, ce sont 13 accords de partenariats et joint-ventures qui ont été signés sous les auspices du ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, qui a parlé d’accords entre des entreprises algériennes et étrangères, turques notamment.

D’ailleurs, M. Zaâlane, qui a inauguré officiellement cette édition en présence d’autres membres du gouvernement, en a profité également «pour mettre en avant l’évolution enregistrée dans le développement du secteur des travaux publics qui a connu un saut qualitatif et quantitatif depuis 1999», rappelant les programmes quinquennaux du président de la République qui ont permis la réalisation de 23 000 km de routes de wilayas et communales et une autoroute de 5 000 km de même que plus de 4 000 km en chemins de fer et 6 600 ouvrages d’art. « Tous ces programmes ont été une opportunité pour les entreprises nationales de se déployer, faire leurs preuves et de gagner en expérience tout en maîtrisant les nouveaux outils technologiques», ajoute-t-il.
Le Salon, qui accueille plus de 300 exposants, dont 233 entreprises algériennes, et d’autres étrangères venues de 9 pays, a été également l’occasion pour un autre ministre, celui du Commerce, d’annoncer des accords, principalement dans les routes de l’export. En effet, trois conventions ont été signées entre des groupes sous tutelle du ministère des Travaux publics et des Transports et le ministère du Commerce. Portant sur le transport par voie maritime de frets destinés à l’export, le premier accord-cadre a été ainsi signé entre le ministère du Commerce et le groupe algérien de transport maritime (Gatma). S’agissant du deuxième accord-cadre, il a été paraphé par le ministère du Commerce avec groupe de transport de marchandises et logistique (Logitrans), dans l’optique de transporter par voie terrestre de marchandises destinées à l’export. Quant au troisième accord-cadre portant sur le transport par voie aérienne des marchandises destinées à l’export, il a été également signé entre le ministère du Commerce et la Compagnie nationale Air Algérie Cargo. Le but de ces conventions, selon le ministre du Commerce, est d’encourager et de booster les exportations hors hydrocarbures vers l’Afrique et l’Asie surtout, comme l’a instruit le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
A propos du transport aérien de fret à l’export, M. Zaâlane a précisé que la différence des coûts des marchandises sera supportée par le Fonds national du développement des exportations.
Mais autant de conventions, totalisant 8, ont par ailleurs été paraphées par d’autres départements ministériels avec celui des Travaux publics, notamment les Ressources en eau, l’Enseignement et la Formation professionnelle ainsi que l’Enseignement supérieur et la recherche nationale. D’autre part, un mémorandum d’entente a été conclu entre les deux filiales du Groupe d’infrastructures des travaux routiers et d’ouvrages d’art (Gitra) et l’entreprise China Railway Construction Corporation International (Limited), pour la création d’une société mixte dans les travaux publics.
Enfin, il y a lieu de signaler que pour cette édition du Salon, l’Espagne a été choisi comme pays d’honneur de cette édition, en raison de sa participation active dans les projets nationaux relevant des travaux publics. L’ambassadeur d’Espagne en Algérie, Fernando Moron, a signalé que 500 entreprises espagnoles activent en Algérie dans divers secteurs.
«Ce qui démontre l’excellente coopération économique entre les deux parties d’autant que les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint les 7,3 milliards d’euros», assure-t-il.