En attendant «l’annonce officielle» de la date, et en application des instructions du président de la République Abdelmadjid Tebboune pour la réouverture progressive des plages et espaces de loisirs en cette saison estivale, le Directeur général de l’Office des parcs des sports et des loisirs d’Alger (Opla), Lyes Gamgani, a annoncé, jeudi dernier à l’APS, que l’Office «œuvre à réunir toutes les conditions sanitaires nécessaires pour accueillir les estivants».
En l’occurrence, la vigilance sur le port obligatoire du masque de protection, la disponibilité du gel désinfectant et le respect de la distanciation physique, en sus de la désinfection des locaux commerciaux et l’ensemble des structures de prestation de services disponibles au niveau de la promenade des Sablettes, avec une moyenne de 3 fois par jour.
Le responsable a également fait état de la coordination avec les associations concernées pour la sensibilisation des citoyens à l’importance du respect des mesures barrières.
Les visiteurs de la Promenade des Sablettes auront accès aux commerces, aux jeux, à la piscine et à la plage du «Piquet blanc». Le Directeur général de l’Opla a saisi l’occasion pour lancer un appel en direction des estivants à «l’impératif respect du dispositif sanitaire mis en place et des mesures barrières recommandées par les autorités sanitaires afin d’éviter de nouveau cas de Covid-19».
Réouverture de
26 plages à Alger
Par ailleurs, les services de la wilaya d’Alger ont annoncé la réouverture de 26 plages dans 6 circonscriptions administratives concernées. Parmi les plages concernées par les préparatifs de la réouverture, la circonscription de Zéralda, dont au total 8 plages seront autorisées à la baignade, dont 4 dans la commune de Zéralda, parmi lesquelles il y a les plages Kheloufi 1 et 2, ainsi que 4 autres dans celle de Staoueli, dont les plages de Sidi Fredj Est et Ouest.
Au niveau de Chéraga, à Aïn Benian, 3 plages font partie de cette liste, dont la plage El Bahdja. D’autre part, une plage de Bab El Oued, une autre appartenant à la commune de la Casbah ainsi qu’une troisième située à Hussein Dey sont également concernées par cette décision d’ouverture.
Dans la Daïra de Dar El Beïda, 3 plages de Bordj El Kiffan, 1 de Bordj El Bahri sont concernées par la réouverture au public. Trois autres d’El Marsa et 2 d’Aïn Taya figurent parmi la liste des plages qui sont sur le point de rouvrir. S’agissant de la région de Rouïba, 2 plages à Harraoua et 1 à Réghaïa sont inscrites parmi les plages autorisées à la baignade.
Huit plages de
Tizi-Ouzou prêtes
De son côté, le Directeur local du tourisme et de l’artisanat, Rachid Gheddouchi, a annoncé jeudi dernier à l’APS que toutes les conditions «sont réunies» pour la réouverture des plages de la wilaya de Tizi-Ouzou fermées dans le cadre des mesures de prévention contre la pandémie de la Covid-19. Il précise à ce sujet que quelques petites opérations ont été engagées et les 8 plages autorisées à la baignade réparties sur les localités côtières d’Azeffoun et Tigzirt sont prêtes pour recevoir les estivants et seront ouvertes aussitôt le décret exécutif concernant cette décision publié, a indiqué à l’APS M. Gheddouchi. Le wali de Tizi Ouzou, Mahmoud Djamaa, avait présidé, mercredi dernier, une réunion durant laquelle il a débattu la préparation de la réouverture graduelle des plages et des lieux de culte avec l’ensemble de services concernés. Cette séance de travail a été sanctionnée par une série de mesures à entreprendre pour notamment faire respecter le protocole sanitaire contre la propagation du nouveau coronavirus.
Dans une déclaration à l’APS, à propos de la mise en application de la décision du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, portant sur la «réouverture graduelle» des lieux de culte, des plages, des lieux de récréation et de détente aux citoyens, le wali Mahmoud Djamaa a indiqué que «si la semaine prochaine, nous aurons l’autorisation d’ouvrir les plages, nous allons aussitôt le faire, puisque le travail de réparation a été déjà fait. Actuellement, il ne reste que quelques opérations à engager sur le plan de l’hygiène et notamment pour nettoyer les routes nationales afin d’offrir des conditions convenables aux estivants».<