L’université Larbi-Ben-Mhidi d’Oum El Bouaghi a organisé pour deux jours (28 et 29 novembre) un Colloque international sur le penseur Malek Bennabi, intitulé «Pensée de Malek Bennabi, entre aspects de léthargie et mécanismes de dynamisation».

Le colloque, qui a regroupé près d’une quinzaine d’universités du pays – Alger Constantine, Laghouat, El Tarf, El Oued, Tipasa, Batna, Sidi Bel Abbès – et l’université du Quatar, a été ouvert officiellement par la rectrice de l’université Larbi-Ben-Mhidi, en présence du chef de l’exécutif, des élus et des universitaires. Il a été rehaussé par la présence de Souad Bendjaballa, ex-ministre déléguée chargée de la Recherche scientifique, et de l’un des rares disciples de Malek Bennabi, Abou El Kassem Djbali, venu en dépit de son âge avancé, 98 ans. Le disciple de Malek Benabi a rappelé, lors de son intervention, les principes si chers à la pensée de Malek Bennabi, tels la pensée nationaliste, religieuse et scientifique, si bien assimilées par l’esprit, se répercutant sur le comportement de l’homme. « Ces pensées constituent un riche capital pour la nation », rappela Abou El Kassem Djbali. Il fera part aussi de sa rencontre avec le célèbre penseur algérien à Tébessa, en 1954, en compagnie de Mohamed Laïd El Khalifa, avant d’exhiber l’ouvrage (Mémoires) qu’il a écrit en hommage et témoignage sur le penseur. Les péripéties du penseur, ses études et ouvrages sur les conditions du développement (Nahdha), le Commenwealth islamique, la femme, la démocratie, l’Evangile, les causes de la léthargie dans le monde islamique et autres ont été mis en exergue à l’ouverture de la manifestation par Dr Bouzid Nabil, président de la première séance, qui insistera aussi à l’occasion sur le statut d’« indigène » attribué par la France coloniale à l’Algérien et réfuté catégoriquement par Malek Bennabi. Plus d’une vingtaine de communications traitant le développement, le rayonnement culturel, la société idéale et autres ont fait l’objet d’animation durant ces deux jours par les universitaires et chercheurs.
Les principes et les concepts du penseur ont été développés par Dr Masmoudi Zinedine, de l’université d’Oum El Bouaghi, dans la communication intitulée «Malek Bennabi, curriculum vitae, concepts et principes».
«Le monde de la pensée chez Bennabi, Culture de la réalité algérienne dans la pensée de Benabi, La grande problématique de la culture comme perçue par Bennabi, Personnalité du musulman dans la pensée de Bennabi, Lecture dans les concepts psychosociaux, Personnalité de Malek Benabi, Malek Bennabi, journaliste, études analytiques d’articles du penseur, publiés dans la presse algérienne, Qu’est-ce qu’une société dans la pensée de Malek Benabi » sont autant de sujets développés respectivement par les docteurs Jidel de l’université d’Alger, Mohamed Delaci, de l’université de Laghouat, Boughraf Hanane, de l’université d’El Tarf, Azzedine Bechka, université de Batna, Boudali Benoune, Laghouat, Sakina Laâbed, université de Constantine, Izdarene Fayçal, université de Chlef. Enfin, il importe de rappeler que ces manifestations scientifiques entrent dans le cadre de l’ouverture de l’université d’Oum El Bouaghi sur le monde extérieur.