Poursuivant son ouverture sur le monde extérieur et la formation continue, l’université Larbi-Ben M’hidi d’Oum El Bouaghi a abrité, lundi et mardi, un séminaire national sur les programmes du système éducatif algérien.

Intitulée «Lecture dans les programmes éducatifs algériens récents – défis et ambitions», la manifestation scientifique a été organisée par le département de langue et lettres arabes en partenariat avec le laboratoire d’apprentissage de la langue et lettres arabes.
Deux jours durant les universitaires, pédagogues et autres participants se sont intéressés de près à la problématique des programmes éducatifs, leur adaptation aux nouvelles approches pédagogiques, l’effet de l’image, le manuel scolaire et autres.
Les universités et centres universitaires du pays, Guelma, Khenchela, Médéa, Alger 2, Ouargla, Sétif 2, Batna 1, Adrar, Naâma, Tébessa, ENS Constantine, Bouzaréah,Sétif, ont pris part à ce séminaire national où des universitaires et des pédagogues ont animé, lors de quatre séances et ateliers, près d’une trentaine de communications. Ces derniers ont traité divers sujets et thèmes pédagogiques et mis ainsi en relief les défis de l’Ecole algérienne, les insuffisances décelées dans les programmes et autres.
Parmi les communications, il y a lieu de citer «L’approche par les compétences dans l’Ecole algérienne entre la théorie et la pratique», «L’Ecole algérienne face aux approches par les compétences : réalités et défis», «Faiblesse du niveau de formation pédagogique et son impact sur l’apprenant algérien», une réalité du terrain marquée par la présence d’enseignants titulaires d’une licence mais pas de la pédagogie nécessaire pour savoir inculquer les connaissances à l’apprenant. D’autre part, «L’enseignement programmé et l’amélioration des règles de la langue arabe», «La problématique de l’élaboration des programmes scolaires entre normes scientifiques -pédagogiques et effets culturels», «Niveau de l’analyse linguistique selon le manuel scolaire de 2e année secondaire (option lettres et philosophie)», «Effet de l’image dans le manuel scolaire», «Proposition d’un dispositif de formation pour combler les failles du manuel scolaire algérien» et autres communications ont permis aux participants de mieux cerner l’aspect pédagogique pour l’enseignement et sa maîtrise par les futurs enseignants et son impact sur l’apprenant, notamment avec l’utilisation des méthodes modernes comme l’approche par les compétences. n