Par Kader M.
Marquées à l’instar des autres régions du pays par un faible engouement des citoyens, notamment dans les grands centres urbains, Aïn Mlila, Oum El Bouaghi et Aïn Beïda, les législatives 2021 ont été plutôt gagnées par les communes rurales de la wilaya. Avec plus de 101 000 votants à 19H, selon l’ANIE, le taux de participation de la wilaya a atteint plus de 23,5% à la même heure. L’opération de dépouillement des urnes a donné les résultats préliminaires suivants : FLN 2 sièges, Chaïbrassou Lakhmissi (Boughrara-Saoudi), Agoudjil Souhila (Aïn Kercha), RND 2 sièges, Omar Terbag (Aïn Kercha), Benchrif Halim (Dhalaa), MSP 2 sièges, Maansar Mohamed-Saïd (Henchir Toumghani), Anab Mohamed-Liamine (Souk Naamane), Front El Moustakbel 1 siège, Nouri Soufiane (Ksar Sbahi).
Comme on le constate, ce sont les communes rurales telles Aïn Kercha, Henchir-Toumghani, Souk Naamane, Ksar Sbahi, Boughrara-Saoudi qui ont remporté haut la main cette mandature des législatives 2021. La palme revient à Aïn Kercha (40 km à l’ouest d’Oum El Bouaghi) qui a raflé 3 sièges sur les 7.
Les 3 grands centres urbains, en l’occurrence Aïn Beïda abritant la plus grande population de la wilaya, Aïn Mlila, le comptoir régional de la pièce détachée, et le chef-lieu de wilaya, ainsi que les indépendants ont été les grands perdants. Alors que le chef-lieu de la wilaya abritant plus de 80 000 habitants a raté le coche en ne concrétisant aucun siège à l’hémicycle de Zighoud-Youcef pour la seconde mandature des législatives.
Les partis traditionnels tels le FLN, le RND et le MSP, tous les trois bien ancrés dans cette région conservatrice des Aurès, ne dérogent pas à la règle et c’est le parti Front Moustakbel de Belaïd qui s’est invité chaque fois en rapportant un siège dans la commune rurale de Ksar Sbahi.