Devant la spéculation et le non-respect des consignes de la réglementation par les commerçants indélicats et ceux pratiquant l’informel, en cette conjoncture sanitaire traversée par le pays, à l’instar du monde entier face au Covid-19, les services de la Direction du commerce sont décidés à sévir pour assurer la protection des consommateurs et réguler le marché. Une série de mesures et de procédures destinées à la lutte rigoureuse contre la spéculation des produits et denrées alimentaires de large consommation ont été entreprises dans le cadre de l’exécution des décisions et instructions du chef de l’exécutif ayant trait à la suspension des activités commerciales stipulée dans le décret exécutif 20/70 du 24 mars 2020, précisant les procédures complémentaires de prévention de la propagation du Covid -19, lit-on dans le communiqué rendu public par la cellule de communication de la Direction du commerce de la wilaya d’Oum El Bouaghi. Dans ce contexte, les nombreuses interventions des brigades de contrôle de la et les 5 Inspections territoriales durant la semaine écoulée se sont soldées par diverses opérations. Il s’agit de la saisie de plus de 267 kg de produits périmés et impropres à la consommation à Meskiana (60 kilomètres à l’est d’Oum El Bouaghi), la destruction de plus de 70 kg de produits impropres à la consommation, la saisie de 36 quintaux de semoule et 169 sacs de semoule de 2 kg chacun destinés à la spéculation à Aïn Mlila (61kilomètres à l’ouest du chef lieu de wilaya). D’autre part, pas moins de 47 commerces ont fait l’objet de fermeture dans le même contexte. Suite aux diverses infractions relevées sur le terrain par les contrôleurs, notamment la pratique de prix illégaux, l’augmentation de celui de la semoule, la pratique d’activité commerciale ne figurant pas dans le registre de commerce (vente en gros de produits pharmaceutiques), non-application de l’instruction de fermeture décidée par les autorités (cafés particulièrement), les services du commerce ont prononcé la fermeture de 47 commerces. Les mêmes services ont effectué durant les derniers 48 heures pas moins de 205 interventions qui se sont soldées par l’établissement de 7 procès-verbaux pour pratiques commerciales non réglementaires, transmis aux instances judiciaires et la suspension d’un distributeur de lait. D’autre part, la distribution de la semoule, produit de large consommation, faisant depuis le début l’objet de spéculation par des commerçants véreux et ceux de l’informel, est chapeautée par la direction du commerce en coordination avec les minoteries et la participation des grossistes des produits de minoterie.
Dans ce sillage, la même source fait état de l’approvisionnement de toutes les communes et les coins isolés avec une moyenne de 600 quintaux/jour. Néanmoins, devant le risque de contamination lors de la distribution (queues, rassemblements), la direction du commerce a entrepris à partir de jeudi 26 mars 2020 l’initiative de procéder à la distribution d’une quantité de 800 quintaux/jour pour approvisionner tout le circuit commercial ordinaire (minoterie, grossistes, détaillants, consommateurs) sur la base du programme établi par ses soins afin de mettre fin à ces rassemblements et queues à risque sur la santé des citoyens . En dépit de la disponibilité de la farine, la fabrication du pain dans les boulangeries a connu une certaine régression selon la direction du commerce compte tenu de la préférence des consommateurs du pain de maison à cause des risques de contamination. Pour remédier à la situation une opération de sensibilisation a été initiée par les mêmes services dans le but de renforcer les conditions d’hygiène à l’intérieur des boulangeries ainsi que le port de la tenue spécifique et réglementaire par les boulangers. Sur un autre registre, les services de police de la wilaya d’Oum El Bouaghi, agissant dans le cadre de la lutte contre toutes formes de spéculation commerciale et répression des fraudes sur les produits pharmaceutiques, ont aussi intensifié les opérations policières sur le terrain. Ces dernières se sont soldées par la proposition de fermeture de pas moins de 54 commerces pour spéculation sur les prix et infraction à la réglementation. Les décisions de fermeture ont été notifiées aux concernés et appliquées immédiatement. D’autre part, les services de Sûreté de daïra de Aïn M’lila, Souk Naamane, Aïn Beïda et la 4e Sûreté urbaine d’Oum El Bouaghi ont procédé à la saisie de 3 160 masques médicaux, ces derniers sont cédés dans les pharmacies au prix de 300 DA l’unité, 600 gants médicaux cédés dans les pharmacies à 80 DA la paire,1 463 flacons de désinfectants stérilisants et 92 quintaux de semoule ainsi que 230 kg de pâtes diverses, d’autres importantes quantités de denrées impropres à la consommation ainsi que des produits d’entretien. n