Activant dans le cadre de la lutte contre la criminalité, notamment la détention et la commercialisation de la drogue et de psychotropes, les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya sont parvenus à la fin de la semaine,

grâce à l’exploitation d’informations crédibles se rapportant à deux dealers s’affairant dans l’écoulement et la consommation de stupéfiants, à la sortie Sud du chef-lieu de wilaya (route de Khenchela), à neutraliser les deux jeunes en question âgés de 22 et 24 ans. La fouille de ces derniers a permis aux policiers de saisir 5 boîtes (d’une cinquantaine de comprimés chacune) de psychotropes et une vingtaine d’autres comprimés, un cutter et une somme d’argent estimée à 74 000 DA (revenus de vente). La fouille sur perquisition judiciaire du local commercial appartenant à l’un des mis en cause s’est soldée par la saisie d’une autre vingtaine de comprimés. Déférés devant le parquet du chef-lieu de wilaya, les deux mis en cause ont été écroués pour détention et commercialisation illégales de psychotropes. Sur un autre registre, les policiers du comptoir régional de la pièce détachée, Aïn Mlila (25 kilomètres à l’ouest d’Oum El Bouaghi), sont parvenus à mettre hors d’état de nuire les cambrioleurs de locaux commerciaux. Ces derniers agissant par la violence et la menace à l’arme blanche ont soulevé l’ire et l’inquiétude des commerçants de la ville, qui ont déposé de nombreuses plaintes. C’est, en effet, au début du mois de janvier, que des inconnus ont menacé un restaurateur, sur la route de Batna, à l’aide d’un couteau pour le délester d’une kachabia de qualité. Les investigations des policiers n’ont pas tardé à être fructifiées par l’arrestation des deux mis en cause, en l’occurrence deux jeunes âgés d’une vingtaine d’années résidant à Aïn Kercha, à quelques encablures à l’est de Aïn Mlila. La poursuite des investigations a permis aux policiers d’arrêter 2 autres jeunes âgés de 23 et 25 ans, résidant à Sigus, 40 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya, et saisir un couteau de type cran d’arrêt et une somme de 68 000 DA appartenant à un commerçant de pièces détachées, (route de Batna) menacé à l’arme blanche et délesté d’une somme de 50 millions de centimes selon ses déclarations. Les mis en cause, qui agissent lorsque le commerçant se trouve seul dans son local, ont été déférés devant le parquet de Aïn Mlila qui les a écroués, selon des sources policières concordantes. D’autre part, les auteurs du vol de poteaux métalliques de l’entreprise de charpente métallique Baticim ont été neutralisés ! Les faits remontent au 3 janvier 2017 lorsque les services de police furent destinataires d’un appel téléphonique émanant d’un gardien de Baticim, située dans la zone d’activité et de dépôt (ZAD) à la sortie nord-est du chef-lieu de wilaya, faisant état d’un nombre d’individus âgés de 44 à 60 ans, commettant un vol et chargeant des poteaux à bord d’un camion. Arrivés sur les lieux, les policiers de la brigade criminelle du service de police judiciaire de la sûreté de wilaya ont effectivement immobilisé unsemi-remorque de type Howo, à bord duquel étaient chargés 6 poteaux métalliques et arrêté 4 individus âgés de 44 à 60 ans en flagrant délit de vol, avec l’utilisation d’une grue de l’entreprise.
L’accusé principal, un quinquagénaire qui n’est autre qu’un ancien travailleur de l’entreprise en retraite, a reconnu avoir planifié l’opération avec la complicité de l’un des travailleurs de l’entreprise. Déférés devant le parquet du chef-lieu de wilaya, jeudi, pour constitution de groupe de malfaiteurs à des fins de vol nocturne avec utilisation de véhicule, 2 mis en cause ont été écroués et 2 autres mis sous contrôle judiciaire.