Le Théâtre régional d’Oum El Bouaghi semble avoir pris le taureau par les cornes cette fois pour animer les nuits froides et pluvieuses de ce début du mois sacré. En effet, c’est un riche programme, s’étalant du 19 mai au 12 juin 2018, concocté par le TR Oum El Bouaghi, qui sera animé sur les planches de ce dernier et dans les structures culturelles des communes et daïras de la wilaya.

Des troupes théâtrales provenant de diverses régions du pays ainsi que des troupes locales de la wilaya et des artistes connus dans le monde du quatrième art et de la télévision gratifieront à l’occasion les amoureux des planches. Le coup d’envoi des manifestations été donné au Théâtre régional d’Aïn Beïda Bouaghi avec des représentations théâtrales diverses animées par la troupe Flambeau théâtral de Blida, qui a présenté à l’occasion un monodrame intitulé «Lorsque fleurira le sel», alors que l’association culturelle Tala, de Tizi Ouzou, a présenté un monodrame intitulé «Chaf oua Nchaf» sur la scène de la salle Sidi Rghiss d’Oum El Bouaghi.
Par ailleurs, Mourad Saouli, le talentueux comique, sera présent sur scène à l’occasion avec une représentation intitulée «Fi Wahed Lablad» à la maison de la culture Nouar-Boubekeur d’Oum El Bouaghi, et une répétition est prévue sur les planches du Théâtre régional et à Souk Naâmane (extrême nord-ouest du chef-lieu de wilaya). L’association Halla pour la créativité ( Alger), coopérative Port Saïd, l’espace culturel Bordj El Kifan, les coopératives culturelles Anis, de Sétif, Romah (Alger), Masrah Taj, de Bordj Bou-Arréridj, l’association Sarkha (Skikda), coopérative Annahdha lemnailia, de Bordj Menaïel, association des artistes libres de Azzaba, association culturelle théâtrale Taos de Annaba, Association théâtrale El Walla, Tébessa, animeront des pièces théâtrales à l’occasion.
S’agissant des troupes locales qui ambitionnent une animation permanente de la scène par des monodrames, monologues, elles sont présentes avec un riche programme aussi, à l’exemple de «Moul El Baf» de l’artiste Abdelaali Ferhat de Soumia Bounab avec le monodrame «El Khamissa», monologue «El Hissab» «El Hadj wa el Hadja»… Enfin, il importe de rappeler que si le programme concocté par le TR d’Oum El Bouaghi demeure surtout basé sur la continuité de l’animation et la diversité de la production et des lieux de déroulement, il ne faut pas qu’il soit conjoncturel.