Commune agricole par excellence, disposant de terres fertiles constituant une véritable zone de production de cultures maraîchères diversifiées, la commune de Ouled Hamal est en quête d’un réel décollement !

En effet, malgré sa situation géographique favorable, à quelques encablures à l’ouest du comptoir commercial de la pièce détachée Aïn M’lila, limitrophe à la wilaya de Téleghma (wilaya de Mila), Ouled Hamla qui abrite une population avoisinant les 16 000 habitants n’est pas encore sortie de l’auberge en dépit de ses potentialités agricoles. De l’ail et l’oignon (spécialité) à la pomme de terre en passant par la tomate, la salade, la courgette, le concombre, le piment, le consommateur apprécie le choix chez les revendeurs utilisant la formule du producteur au consommateur. Le secteur de l’éducation comptabilise un effectif scolaire dépassant les 4 000 élèves répartis à travers 3 CEM (1 300 élèves), un lycée (520) et une dizaine d’écoles (dont 2 fermées) fréquentées par plus de 2100 élèves. Ces derniers et particulièrement ceux des 8 grandes mechtas souffrent néanmoins de l’insuffisance du transport scolaire au moment où les cantines ne distribuent pas toutes des repas chauds, selon des sources communales concordantes qui font aussi part de l’insécurité régnant devant les établissements scolaires. S’agissant du chauffage, en cette saison hivernale où le mercure du ne cesse de descendre, 7 écoles primaires sont équipées de chaudière et une (01) seule école est chauffée au gasoil. Alors que la polyclinique prenant en charge les patients du chef-lieu de commune nécessite un aménagement, les spécialistes font défaut contraignant ainsi les citoyens notamment ceux des méchtas éloignées de faire des déplacements coûteux pour se soigner. La salle de soins de Aïn Lahma (bourgade à quelques encablures au nord d’Ouled Hamla) dispose d’un seul médecin. De ce fait, les femmes enceintes sont évacuées vers Aïn Mlila avec tous les risques, en l’absence d’accoucheuses rurales. D’où la nécessité de la réalisation d’un nouveau centre de soins, préoccupation majeure des citoyens, disposant au moins d’une ou sage-femme. Compte tenu de sa vocation agricole, la commune de Ouled Hamla a bénéficié, selon les mêmes sources, d’une vingtaine d’aides pour la réalisation de logements ruraux en 2016 et un quota d’une trentaine d’autres pour 2018. Pas moins de 1 500 demandes de logement social comptabilisées pour la cinquantaine de logements sociaux en cours de réalisation dont une attribution d’un quota de 250 logements a eu lieu en 2016. S’agissant des routes, en dépit de sa situation géographique favorable entre Aïn M’lila et Téleghma, la commune de Ouled Hamla comptabilise, selon les mêmes sources, un taux non négligeable de routes non revêtues (30%). Disposant d’un réseau routier de 50 kilomètres (dont près de 33 kilomètres revêtus) et 28 autres kilomètres de chemins communaux non revêtus, les mêmes sources font part de difficultés éprouvées par les services concernés face à la réticence des riverains pour les travaux. Enfin en dépit de la petite distance séparant Aïn M’lila d’Ouled Hamla, les citoyens s’interrogent sur l’inexistence toujours d’une double voie, une préoccupation légitime pour laquelle des sources concordantes font part de l’existence d’une étude.