d’Oum El Bouaghi, Kader M.
En dépit des patrouilles de police en permanence, notamment celles des Brigades de recherches et d’intervention (BRI) et de la Répression du banditisme (BRB), une recrudescence d’agressions, vol, menaces et autres intimidations est enregistrée ces derniers temps, ainsi que la prolifération de réseaux de dealers activant dans l’écoulement de psychotropes dans le milieu juvénile. C’est ainsi qu’un crime, perpétré dans la nuit de mercredi dernier, a secoué la quiétude et la torpeur estivales du chef-lieu de wilaya. Le jeune D. M. a été assassiné par des inconnus que l’enquête déclenchée par les services de police du chef-lieu de wilaya déterminera. Dans son communiqué, la cellule de communication de la Sûreté de wilaya fait état de la neutralisation de 7 suspects présumés impliqués dans l’assassinat, parmi lesquels le suspect principal, et la récupération de l’outil avec lequel le crime a été perpétré. La détention et la commercialisation de drogue et psychotropes, allant crescendo dans le milieu juvénile, semble être le principal mobile des agissements criminels, ces derniers temps, si l’on tient compte des quantités considérables de psychotropes saisies à chaque fois par les services de sécurité. Ainsi près de 5 300 comprimés de psychotropes ont fait l’objet de saisie dernièrement par les services de police. En effet, agissant dans le cadre de la lutte contre la criminalité, et notamment la commercialisation de la drogue, les éléments de la BRI de la Sûreté de wilaya d’Oum El Bouaghi ont saisi une importante quantité de comprimés de drogue dure, un véhicule touristique et neutralisé un individu, selon la même source. Exploitant des informations faisant état de la présence d’un individu transportant une quantité de drogue dure à bord d’un véhicule, les policiers-enquêteurs ont mis en place une souricière bien coordonnée. Cette dernière s’est soldée par l’arrestation du suspect à bord du véhicule en question dans lequel il avait dissimulé minutieusement pas moins de 3 718 comprimés de drogue dure. Agé de 36 ans, le suspect a été déféré mardi devant le Parquet pour « transport et mise en vente de drogue dure dans le cadre d’un groupe criminel organisé ». Par ailleurs, les éléments de la Brigade mobile de police judiciaire (BMPJ), en coordination avec la brigade de Police judiciaire de Aïn Kercha (40 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya), ont arrêté 2 individus et saisi une quantité de psychotropes Les investigations sur le terrain et l’exploitation d’informations ayant trait à l’écoulement de drogue par 2 individus à bord d’un motocycle ont permis aux policiers enquêteurs de mettre en place une souricière. Cette dernière a permis l’arrestation des 2 suspects dont l’un en possession d’un sachet en plastique contenant pas moins de 1 008 comprimés de 300 mg et la découverte de 560 autres comprimés dans la boîte à gants du motocycle. Les 2 mis en cause âgés de 28 et 31 ans ont été déférés mardi devant le Parquet pour « pratique illégale de fonction pharmaceutique, détention de produits pharmaceutiques à effet de drogue d’origine de contrebande et à haut risque sur la santé à des fins de commercialisation ».