La wilaya a bénéficié de pas moins de 575 milliards de centimes, soit 385,54 milliards de centimes pour le programme sectoriel déconcentré (PSD) comportant 14 opérations, et 180 milliards de centimes pour les Plans communaux de développement (PCD), selon des sources concordantes de la direction de la programmation et du suivi du budget. D’autre part, 25 projets ont bénéficié d’une enveloppe de réévaluation de l’ordre de 209 milliards de centimes et la première tranche du Fonds des collectivités locales (FCCL) est estimée à l’équivalent de 1 490 milliards de centimes. La wilaya a bénéficié de la viabilisation de 3 zones d’extension dans le cadre du Plan d’aménagement de la wilaya (PAW).
Il s’agit de 50 ha à Souk Naâmane, le choix du terrain en cours pour une AP de 25 milliards de centimes, 30 ha à Oum El Bouaghi pour une AP de
15 milliards de centimes et 49 ha à Zorg (daïra de Aïn Beïda) pour une AP de
25 milliards de centimes. Les autres opérations ont trait à la réhabilitation de réseaux d’AEP pour
50 milliards, l’ouverture et aménagement des pistes forestières pour
7,9 milliards de centimes, renforcement de la RN 80 pour 20 milliards de centimes,
3 projets d’éducation
(écoles handicapés auditifs 70 milliards, demi-pension à Aïn Diss et un lycée à Aïn Mlila 16 milliards ainsi que 3,5 milliards de centimes pour 2 lycées, 4 milliards pour les unités de dépistage scolaire. Pas moins de 4,8 milliards de centimes affectés pour
4 installations sportives,
11 autres milliards pour l’annexe de l’Ecole des beaux-arts et 10 milliards pour l’équipement de la mosquée Okba du chef-lieu de wilaya. Enfin, l’électrification rurale a bénéficié d’une enveloppe de 70 milliards de centimes octroyée dans le cadre du Fonds commun des collectivités locales.B. K.