Jadis fleuron de l’industrie des constructions métalliques dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, employant plus de 1 500 travailleurs et fournissant des pylônes destinés au raccordement à l’énergie électrique, participant largement à l’opération de l’électrification rurale qui a permis à des milliers de citoyens des zones rurales d’améliorer leur cadre de vie, l’unité Baticim (ex-Batimetal) d’Oum El Bouaghi agonise aujourd’hui, selon les représentants syndicaux et les travailleurs.

En effet, non seulement le nombre de travailleurs a diminué de moitié, mais l’activité de l’entreprise et l’emploi de ceux qui restent sont menacés. Ainsi, après avoir saisi toutes les instances, direction générale, ministère de l’Industrie… sans écho à la prise en charge de leurs doléances et sauver l’activité qui leur permet de gagner leur vie, les travailleurs de l’unité Baticim d’Oum El Bouaghi ont alors haussé le ton. Ils ont observé de ce fait un mouvement de protestation jeudi devant le siège de l’unité pour faire part de leur inquiétude quant à la situation que traverse leur entreprise et lancer carrément un un appel de détresse. Solidaires de leur syndicat et se sentant menacés dans leur poste de travail, les protestataires demandent l’intervention des autorités pour aider l’entreprise à trouver une solution à la situation financière et économique aiguë qu’elle traverse et lui éviter ainsi le risque d’une situation de faillite. D’autre part, les protestataires demandent la régularisation des travailleurs contractuels et la levée des restrictions pour leur permettre d’importer la matière première nécessaire à la production. Spécialisée dans la fabrication des pylônes de basse, moyenne et haute tension, l’armement et produits métalliques, prestation de galvanisation à chaud de tous les produits métalliques, elle fabrique aussi des supports pour les panneaux photovoltaïques et publicitaires, ossatures métalliques, l’unité Baticim d’Oum El Bouaghi a contribué largement au programme de l’électrification rurale (pylônes) dans le pays. Enfin les travailleurs ont aussi lancé un appel pressant au Président de la République pour sauver leur entreprise. n

Aïn Beïda : 19 blessés dans une explosion
de gaz dans un appartement
La quiétude habituelle de la cité des 70 Logements sociaux, sur la route de Khenchela-Aïn Beïda, la plus grande agglomération de la wilaya, a été secouée mercredi dernier à 6H47 par une intense explosion due, selon des sources concordantes, à une bouteille de gaz butane. La déflagration survenue dans un appartement du rez-de-chaussée a soufflé le logement et des chambres mitoyennes des voisins. Pas moins de 19 blessés parmi lesquels 7 enfants ont été dénombrés par les secouristes de la Protection civile. Ces derniers présentaient des difficultés de respiration et un état de choc. Alors qu’il n’y a pas eu de mort, l’une des victimes présentant des brûlures au second degré a été évacuée vers le centre hospitalo –universitaire Ben-Badis de Constantine où elle a été prise en charge. Les autres victimes ont été transférées par les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile, renforcée pour la circonstance par les éléments de l’unité principale de la Protection civile du chef-lieu de wilaya et celles de Berriche et Fkirina. Alors qu’une enquête a été diligentée par les services compétents pour élucider les circonstances exactes de cette explosion de gaz butane, des sources des services de distribution d’électricité font état de la suspension de l’alimentation en courant électrique et gaz pour le propriétaire du logement depuis 2018 pour cause de non-paiement de redevances. K. M.