Contrairement aux semaines précédentes, pour ce premier anniversaire du Hirak, le nombre de manifestants s’est multiplié, annonçant le retour progressif des Hirakistes.
Ces derniers qui se sont joints aux habitués ne voulaient certainement pas rater cet anniversaire significatif à plus d’un titre pour sa spécificité.
Pacifique, une qualité qui a ébloui le monde. En effet, les manifestants se sont rassemblés comme à l’accoutumée au niveau de l’esplanade de la commune, avant de reprendre le même itinéraire en se dirigeant vers le siège de la wilaya pour rallier la rue du 1er -Novembre en scandant « Daoula madania, machi askaria »,
« Libérez les détenus »,
« Pouvoir assassin »…
De nombreux citoyens se sont joints au passage du cortège qui longea l’ancien centre-ville d’Oum El Bouaghi pour se rassembler devant l’esplanade de la Cnas et se disperser dans le calme.