Un programme de pas moins de 500 logements publics locatifs (LPL) a été lancé en ce début du mois de mai par le chef de l’exécutif de la wilaya d’Oum El Bouaghi à Soualhia (quelques encablures à la sortie est de Aïn Mlila (61 km à l’ouest d’Oum El Bouaghi).

La nécessité de l’accompagnement du programme par toutes les commodités nécessaires, à l’exemple du groupe scolaire pour permettre aux élèves de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions, a été mise en exergue par l’instruction adressée au maître de l’ouvrage par le premier responsable de la wilaya. L’occasion a été propice pour le chef de l’exécutif, lors de son passage à Aïn Mlila, de faire un saut vers la commune rurale d’Ouled Gacem (au nord-est d’Aïn Mlila), qui a tendance à devenir, avec les projets d’investissement qui s’implantent sur une assiette de 400 ha entrant dans le cadre de la cinquantaine de projets initiés par les pouvoirs publics à l’échelle nationale, un véritable pôle industriel. Il désengorgera Aïn Mlila, comptoir commercial de la pièce détachée, qui abrite actuellement une importante unité de production de gants médicaux et qui a exporté son produit déjà à deux reprises vers l’Espagne et la Tunisie. L’unité de mise en bouteille d’eau de source dont le label est tiré de la source même Fesguia, qui vient de démarrer, a fait l’objet d’intérêt de la part du chef de l’exécutif. L’unité appartenant au groupe Bifa, spécialisé dans l’agro-alimentaire issu d’un montage financier de plus de 850 millions de centimes, assure la production de 18 millions d’unités/an et emploiera au départ une soixantaine de travailleurs. D’autre part, un programme similaire de réalisation de 500 logements du même type a aussi été lancé à Aïn Beïda, la plus grande agglomération de la wilaya, sur une assiette foncière récupérée après le relogement de plus de 200 habitants vivant dans des conditions précaires. Le projet de réalisation confié à un groupe de 4 entreprises sera réceptionné dans un délai de 24 mois.n