L’application sur le terrain des directives du ministère du Commerce quant à la lutte contre les spéculateurs du lait pasteurisé se poursuit activement à travers la wilaya d’Oum El Bouaghi par des opérations de contrôle rigoureux de la production, distribution et vente en détail.

C’est ainsi que les brigades de contrôle ont effectué depuis le mois de janvier 2020 pas moins de 800 interventions spécifiquement pour le lait pasteurisé. Ces dernières ont concerné les producteurs et les commerçants de détail, avons-nous appris de la cellule de communication de la direction du commerce de la wilaya d’Oum El Bouaghi. Pratique de prix illégaux, défaut d’affichage des prix, réalisation de pratiques commerciales en dehors du circuit réglementaire et autres sont autant d’infractions (une douzaine au total) relevées par les agents de contrôle sur le terrain. Dans ce sillage, trois distributeurs de lait ont fait l’objet carrément de suspension d’activité. Il importe de rappeler que ces mesures et ces sanctions ont été entreprise après l’entrée en application des recommandations du ministre du Commerce qui ont fait l’objet de rencontres organisées les 26 et 27 janvier 2020 par la direction du commerce regroupant les gestionnaires de laiteries et les distributeurs. Les recommandations en question concernent l’interdiction de la vente conditionnée à tous les niveaux, la mise en place d’une cellule de suivi et contrôle, la mobilisation de 18 brigades de contrôle ainsi que l’intensification de l’opération contrôle. Enfin, abritant 7 laiteries, la wilaya d’Oum El Bouaghi assure une production quotidienne de 110 000 litres de lait parmi lesquels 15 000 sont livrés aux wilayas voisines, Khenchela, Souk Ahras, Mila et Tébessa. n