Désormais, la visite du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, M. Belmehdi, prévue hier dimanche 15 mars à Oum El Bouaghi, a été annulée suite aux mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.

d’Oum El Bouaghi, Kader M.
Le représentant du gouvernement devait à l’occasion donner le coup d’envoi du premier colloque national initié par la direction des affaires religieuses et des wakfs de la wilaya d’Oum El Bouaghi sous le thème « La mosquée, vision stratégique et civilisationnelle au service de la société algérienne ». La manifestation religieuse devait être abritée par le centre culturel islamique Abbas-Messaoudi, dont l’inauguration officielle ainsi que celle du siège de la direction des affaires religieuses étaient initialement prévues. L’inspection des travaux d’achèvement de la mosquée Okba-Ibnou-Naffa du chef-lieu de wilaya, jouxtant les structures citées, une infrastructure attendue depuis plus de deux décennies aussi prévue dans le programme ministériel. Pour rappel, les travaux de réalisation de cette infrastructure, ayant fait l’objet d’inscription en 1994 comme « complexe islamique » avec toutes les commodités perdurent depuis plus d’un quart de siècle. Les retards considérables de la réalisation ont eu pour impact la réduction de ce qui était appelé auparavant projet du « complexe islamique », à une simple mosquée qui devrait être livrée en principe en juin 2020, puisque le gros œuvre est achevé, coupoles, minarets et salle d’ablution. Ces derniers ont coûté une enveloppe de 23 milliards de centimes.
La salle de prière est en cours de réalisation par trois entreprises pour une enveloppe de 39,5 milliards de centimes. Il importe de rappeler aussi que le projet, dont la capacité de la salle de prière est de l’ordre de 8 000 fidèles, a comptabilisé pas moins de 3 réévaluations de 2014 à 2019, faisant passer l’autorisation de programme de 200 millions DA prévus initialement à 975 millions DA. La dernière inspection du projet par l’ex-chef de l’Exécutif Hadjaj Messaoud remonte au mois de février 2019, au cours de laquelle il a déploré énergiquement les retards considérables enregistrées par l’infrastructure. n

Le récidiviste des vols de véhicules neutralisé
Agissant dans le cadre de la lutte contre toutes formes de criminalité, les éléments de la police judiciaire de la Sûreté de Sigus (chef-lieu de daïra, à 40 kilomètres à l’ouest d’Oum El Bouaghi), sont parvenus à faire échec à une tentative de vol de 2 véhicules par un suspect, grâce à l’information et l’alerte données par la victime. Le vol suivi de dégradation remonte, selon des sources policières, au début du mois de mars 2020, lorsque le propriétaire du véhicule en question a fait part aux policiers de la tentative de vol de son véhicule avec dégradation volontaire par le suspect qu’il a identifié. Les investigations aussitôt entamées par les enquêteurs à travers les quartiers et cités de la ville se sont soldées par l’arrestation du suspect, chez lequel ils ont saisi le matériel utilisé dans l’acte de vol, notamment un arrache-clou et un couteau.
La poursuite de l’enquête a permis aux enquêteurs de découvrir que le suspect, impliqué dans une autre tentative de vol d’un véhicule touristique appartenant à une entreprise étrangère, est un récidiviste. Ce dernier a été déféré le 2 mars 2020 devant le Parquet pour « tentative de vol d’un véhicule et destruction volontaire de biens d’autrui ». K. M.