Agissant dans le cadre de la lutte contre la criminalité, les services de police ne cessent de porter des coups durs aux divers réseaux de criminels, dealers et autres.

C’est ainsi que l’exploitation d’informations crédibles par les enquêteurs de la 3e Sûreté urbaine, faisant état de la présence d’un jeune de 23 ans activant dans l’écoulement de psychotropes au niveau de la cité 140/ Logements, leur a permis de procéder le
21 janvier 2020, sur perquisition de la justice, à la fouille du domicile du suspect. L’opération s’est soldée par la saisie de 710 comprimés de psychotropes, d’une arme à feu de catégorie 8 de fabrication traditionnelle (Carabilla), et de 5 armes blanches (couteaux) et d’une somme de 55 000 DA. La poursuite des investigations a permis aux enquêteurs d’arrêter, à la fin du mois de janvier, le mis en cause. Ce dernier a été déféré devant le Parquet mardi pour « détention illégale de produits pharmaceutiques et d’arme à feu. D’autre part, des opérations policières d’envergure, entrant dans le cadre de la lutte contre la criminalité, ont été effectuées par les services de police de Dhalaâ (90 kilomètres à l’extrême sud-est du chef lieu de wilaya), renforcées par des éléments relevant des services de police judiciaire de la Sûreté de wilaya. Ces descentes ont ciblé divers quartiers et cités, écumés par des criminels, dealers et délinquants. Trois individus, à bord d’un véhicule de tourisme, dont l’un d’eux était en possession de cigarettes enrobées de kif, ont été neutralisés et 83 unités de boissons alcoolisées ont été saisies chez 3 autres individus, dont l’un conduisait en état d’ivresse le véhicule sans document d’assurances. 87 kilogrammes de sardines impropres à la consommation, de provenance inconnue, ont fait l’objet de saisie à bord d’un véhicule. Par ailleurs, les policiers ont immobilisé un véhicule dont le conducteur, ne disposant pas de permis de conduire, a refusé d’obtempérer et a exécuté une manœuvre dangereuse sur la voie publique. Ils ont neutralisé un individu âgé de 49 ans, condamné à la prison et recherché par la justice dans une affaire de « violation de domicile » et un autre, âgé de 20 ans, détenant une arme blanche prohibée (couteau de type Okabi). Les services de police ont aussi à leur actif, durant les derniers mois, le traitement de nombreuses affaire concernent la neutralisation de 3 individus et la saisie de 2 000 euros, l’arrestation de 2 suspects dans une affaire de « vol avec violences et usage d’arme blanche », de 2 autres suspects dans une « tentative d’incendie d’un véhiculée administratif », et 2 autres pour « vol par dégradation d’un domicile et l’agression du propriétaire et de sa femme ». Poursuivant leurs opérations de lutte contre la criminalité, les éléments de police de Aïn Beïda (25 kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya), sont parvenus dans des opérations de descente à neutraliser 5 individus suspects, âgés de 25 à 40 ans, faisant l’objet de recherches par les instances judiciaires pour leur implication et condamnation à la prison dans diverses affaires. Ces derniers ont alors fait l’objet des procédures judiciaires nécessaires. Les mêmes services ont arrêté aussi un jeune de 20 ans, repris de justice, en possession de 4 comprimés psychotropes. Enfin, les éléments de la brigade de lutte contre la drogue de la Sûreté de wilaya ont saisi 30 comprimés suite à l’arrestation de 2 jeunes âgés de 24 et 25 ans. Ces derniers ont été déférés devant le Parquet dimanche pour « pratique illégale d’activité pharmaceutique et écoulement de produits pharmaceutiques périmés. n