Dans le cadre de la sensibilisation et l’information des opérateurs économiques, commerçants et investisseurs de la wilaya, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Sidi Rghiss d’Oum El Bouaghi a organisé, en collaboration avec les services de la direction du commerce, une journée d’études sur les dispositions de la loi de finances 2020.

d’Oum El Bouaghi, Kader M.
Abritée par la maison de la culture Nouar-Boubekeur du chef-lieu de wilaya, la rencontre, tenue mercredi dernier, a regroupé les représentants des services du commerce, des impôts, des douanes, des finances, des opérateurs économiques, des représentants des commerçants (UGCA), des investisseurs, des jeunes entrepreneurs et autres. Ainsi, les principales dispositions contenues dans le volet fiscal de la loi de finances 2020 ont été amplement expliquées par Djouimaâ Lamri, expert-comptable et formateur de Sétif. Il s’agit des mesures de promotion de l’investissement et d’encadrement du financement extérieur. Parmi lesquelles l’exonération en matière d’IBS et de TVA des transactions commerciales réalisées par les start-up et la création d’un Fonds d’appui et de développement de l’éco système start-up y tiennent une place de choix (article 69 et 131 de la loi de finances 2020). Dans le cadre des mêmes dispositions, les mesures d’élargissement de l’assiette et d’amélioration des ressources financières de l’état et des collectivités locales ainsi que le régime fiscal appliqué aux professions libérales, notamment l’IRG, la TVA,TAP, la définition des bénéfices provenant des professions libérales, les obligations fiscales des professions libérales, les structures chargées de la gestion des dossiers fiscaux des professions libérales et autres ont été mis en relief à l’occasion. Les participants ont été informés sur les nouvelles dispositions fiscales introduites par la loi de finances 2010 en la matière notamment la révision du seuil d’éligibilité de l’IFU, la déclaration et le mode de son établissement… Par ailleurs, le développement des régions du Sud n’est pas en reste puisque ces dernières ont fait l’objet d’un intérêt particulier dans la loi de finances 2020 notamment en matière de création de zones économiques pour le développement des territoires du Sud et des régions enclavées pour le développement de la logistique commerciale et celui de la haute technologie. D’autre part, toutes les mesures, facilités et procédures douanières nouvelles ont fait l’objet d’explication par M. Kouidri, le représentant de l’inspection des services des douanes d’Oum El Bouaghi, qui chapeautent aussi la wilaya de Khenchela. Un débat franc et fructueux a été instauré à l’occasion entre les participants qui ont apprécié l’initiative entreprise par la CCI à chaque fois pour permettre aux opérateurs économiques et autres d’être au diapason des textes et lois régissant l’économie du pays. n