A l’instar des autres régions du pays, la wilaya d’Oum El Bouaghi a enregistré des chutes de neige dont l’épaisseur demeure importante sur les hauteurs des monts de Sidi Rghiss, Grioun et autres.

Région des Hauts-Plateaux, la wilaya d’Oum El Bouaghi est réputée pour son climat hivernal rigoureux, marqué par la chute du thermomètre contraignant ses habitants à se doter d’effets vestimentaires en laine pour faire face à toute éventualité. De nombreux citoyens recourent ici à la fameuse kachabia, héritée des vieux hommes de la région. De ce fait, la population et notamment les enfants ont accueilli ce lundi le léger manteau blanc couvrant le chef-lieu avec enthousiasme car venant à point nommé atténuer quelque peu le froid glacial de ces derniers jours et en même temps arroser la région.
Les services locaux de la météo ont fait part d’une température de -1 au avec une persistance des chutes de neige accompagnées de pluie et de vent jusqu’à jeudi. Pour la circonstance, les éléments des diverses unités du groupement de gendarmerie, qui demeurent mobilisés pour la circonstance sur les divers axes routiers et points noirs de la wilaya pour faciliter la circulation et assister les automobilistes et citoyens en difficulté, ne cessent de faire appel aux usagers de la route quant à la vigilance dans la conduite en raison des chaussées glissantes et du verglas, ayant causé auparavant de nombreux accidents ayant fait plus d’une quinzaine de blessés en une journée. D’autre part, les services des travaux publics sont aussi sur le qui-vive depuis le début des intempéries afin de prévenir tout risque de blocage de la circulation. Pour cela des chasse-neige et des niveleuses et des équipes sont mobilisés au niveau des axes routiers à grande circulation tels la RN10 (axe Oum El Bouaghi-Constantine), notamment au niveau du point noir du col de Chouf Dabba (sortie Est d’Aïn Fakroun) et mechta Fedj El Khourchouf, la RN 102 de l’axe Oum El Bouaghi-Guelma, particulièrement au lieudit Echebka, et le chemin de wilaya 05 de l’axe Aïn Babouche-Aïn Diss (nord-ouest du chef-lieu de wilaya). D’autre part, les services de l’énergie et Naftal demeurent aussi sur le qui-vive quant à assurer la disponibilité du gaz butane notamment dans les zones rurales et isolées. Pour rappel, la wilaya dont les communes sont raccordées au gaz de ville, dispose de pas moins de 121 points de vente de gaz butane d’une capacité de stockage de plus de 16 500 bouteilles et d’un centre enfûteur à Aïn Beïda d’une capacité de production de 24 000 bouteilles/jour approvisionnant les wilaya d’Oum El Bouaghi, Khenchela et Tébessa et exporte même vers la Tunisie. De leur côté, les services de la distribution de l’électricité demeurent aussi en alerte pour toute éventualité ou risque de coupure de l’énergie électrique ou gazière en ce froid glacial. Enfin, il importe aussi de souligner la situation difficile à laquelle peuvent faire face les sans-domicile-fixe (SDF) durant ces nuits glaciales. Pour cela, les équipes nocturnes mises en place pour secourir ces derniers sont à pied d’œuvre depuis le début du froid afin de les recueillir et les transférer vers les centres de transit réquisitionnés pour la circonstance durant la période hivernale.