Le Centre de formation professionnelle Ghougal-Aicha, du chef-lieu de wilaya, a abrité hier dimanche la cérémonie officielle de la rentrée de février 2020. Le coup d’envoi a été donné par les responsables locaux, en présence du directeur de la formation professionnelle et des cadres du secteur. Ils sont ainsi pas moins de
3 468 nouveaux stagiaires parmi lesquels 1 268 filles à rejoindre ce dimanche les divers établissements de la formation professionnelle répartis à travers la wilaya d’Oum El Bouaghi. Toutes les conditions nécessaires ont été réunies par les responsables du secteur pour assurer le bon déroulement de ce rendez-vous, notamment l’accueil des stagiaires, répartis dans pas moins d’une trentaine d’établissements. Il s’agit de
5 instituts nationaux spécialisés (INSFP), d’une capacité globale d’accueil de 1 500 places pédagogiques et 72 lits, de 13 centres de formation professionnelle de 4 250 places pédagogiques et 440 lits et de 12 annexes de formation professionnelle de 1 200 places pédagogiques. L’offre pédagogique a atteint pour cette seconde rentrée près de 3 500 postes, soit plus de 1 960 postes pour la formation diplômante et plus de 1 200 autres pour la formation qualifiante, dans 98 spécialités dans 16 filières professionnelles réparties en 500 places pédagogiques pour la formation résidentielle, plus de 900 places pour la formation par apprentissage, une cinquantaine pour la formation en milieu rural ,160 places de formation en cours du soir, 370 postes de formation pour la femme au foyer, 465 postes de formation qualifiantes. Les travaux publics et construction (peinture en Expoxy), hôtellerie, restauration, fabrication de fromage, eau et environnement (gestion et tri des déchets), tissus et effets vestimentaires (entretien et maintenance des machines à coudre), sont les nouvelles spécialités venues enrichir l’éventail du secteur de la formation professionnelle. Ce dernier a, faut-il le rappeler, finalisé dernièrement 3 nouvelles conventions avec les secteurs de la culture, l’Angem et, BMS, venues renforcer la cinquantaine de conventions de partenariat concrétisées avec les divers secteurs d’activités. n