Demeurant d’une nécessite primordiale pour les élèves, notamment ceux des zones rurales et éloignées, le transport scolaire a été passé en revue lors de la dernière session de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Oum El Bouaghi.

C’est ainsi que l’évaluation de la situation, exigée par l’APW aux Assemblées populaires communales, a fait ressortir la réception de 80 bus par les collectivités locales, 72 par les services de la solidarité et 13 autres soit un total de 165 bus disponibles. Les élèves bénéficiaires du transport scolaire sont au nombre de 15 171, répartis en 6 678 du cycle primaire, 6 238 du cycle moyen et 2 255 du secondaire. Selon l’effectif scolaire global pour l’année 2018/2019 de 176 306 élèves, les bénéficiaires du transport ne représentent que 8,60%, un taux de loin insuffisant et traduisant un déficit total du transport scolaire à travers la wilaya et particulièrement dans les zones rurales, estime la commission de l’éducation de l’APW.
Face à cette situation, ladite commission a proposé aux présidents des Assemblées populaires communales de nouer des conventions avec les transporteurs privés pour atténuer le déficit touchant la majorité des établissements. D’autre part, le chef de l’Exécutif de la wilaya d’Oum El Bouaghi a présidé, mercredi dernier, une cérémonie de remise de clés de pas moins de 39 bus pour renforcer le transport scolaire dans la wilaya, constituant le premier quota dans l’attente d’un second.
Cette initiative vient à point nommé pour atténuer le déficit de bus de transport scolaire particulièrement dans les zones rurales où les élèves parcourent parfois des kilomètres à pied pour rejoindre leur école.
Enfin, les communes doivent de leur côté veiller rigoureusement à l’entretien des bus et au suivi de leurs rotations qui ne sont pas toujours respectées. n