Le mode de collecte et gestion des déchets ménagers sera modernisé, selon le directeur de l’environnement, avec notamment le passage à une gestion déléguée, assurée par un établissement public a caractère industriel et commercial (Epic), qui aura pour missions principales la collecte des déchets ménagers, l’entretien des espaces verts et l’éclairage public.

Cette initiative sera certainement d’un impact positif quant à la maîtrise et l’amélioration de l’opération collecte des déchets ménagers constituant un véritable casse-tête pour certaines grandes agglomérations. Cela étant, la wilaya d’Oum El Bouaghi semble avoir pris le taureau par les cornes pour mettre fin à certains aspects défigurant des espaces des centres urbains, voire polluant carrément des sites utiles. Dans ce sillage, les services de l’environnement de la wilaya ont entrepris dans le cadre de la lutte contre cette pollution, menaçant en permanence l’environnement, une opération d’éradication des ferrailles entassées aux abords des routes nationales et des agglomérations de la wilaya. Ainsi, pas moins de 75 dépôts de ferrailles ont fait l’objet de recensement à travers 15 communes par les services de l’environnement de la wilaya d’Oum El Bouaghi. L’opération d’éradication des ferrailles a permis de récupérer des centaines de tonnes de ferrailles pour la sidérurgie. De ce fait, une vingtaine de dépôts illicites de ferrailles ont été éradiqués définitivement selon les mêmes sources qui font part aussi de 74 mises en demeure adressées aux contrevenants par procès-verbal de la gendarmerie. D’autre part, 6 chantiers de déplasticage ont été mis en place pour éradiquer le plastique polluant le milieu naturel. Les chantiers en question emploient un total de 80 ouvriers dans le cadre des contrats insertion-formation (CIF). L’opération de ramassage des sacs en plastique a été concrétisée grâce au concours des services de la Coopérative de céréales et légumes secs (CCLS) pour la fourniture de sacs de semences utilisés auparavant. Plus de 120 tonnes de plastique ont fait l’objet de récupération dans le cadre du dispositif mis en place en 2017 et dont le stockage se fait au niveau du Centre d’enfouissement technique (CET). Enfin, l’année 2017 a comptabilisé l’éradication des décharges sauvages de trois communes, en l’occurrence Aïn Fakroun, Ksar Sbahi, Aïn Babouche et la réhabilitation de la décharge d’Aïn Diss, dans le cadre d’opérations financées sur les budgets de wilaya et communaux en raison de la conjoncture.