Près de 4 000 individus ont été arrêtés par les services de police et 690 écroués par la justice dans le cadre du traitement de 3 910 affaires judiciaires durant l’année 2016, selon des sources policières.

Les crimes contre les personnes viennent en tête avec 1 973 affaires impliquant 2 230 individus parmi lesquels 225 ont fait l’objet de détention préventive par l’instance judiciaire suivis des crimes contre les biens avec 1 303 affaires impliquant 1 063 individus dont 166 écroués. Les autres affaires concernent les atteintes aux biens publics (220 affaires. Les affaires économiques (122), l’atteinte à la famille et aux mœurs (116 affaires). S’agissant des stupéfiants, les mêmes services font état du traitement de 176 affaires impliquant 242 individus chez lesquels il a été saisi 5,090 kilogrammes de kif traité, 6,5 grammes de cocaïne et 3 623 comprimés de psychotropes. Par ailleurs, les mêmes services ont effectué durant l’année 2016 un total de 263 activités de proximité ayant trait aux cours de sensibilisation sur la violence scolaire, la sécurité routière, la protection de l’environnement, les dangers de l’internet auxquels ont assisté 11 680 scolaires et étudiants. Les éléments de police ont rendu visite aussi aux patients des hôpitaux, aux personnes âgées et aux enfants en difficulté et ceux aux besoins spécifiques. Les policiers ont aussi effectué des visites pédagogiques aux complexes de proximité et stades. Alors que les cadres de la police ont participé à plus de 300 émissions radiophoniques concernant divers sujets, notamment les fléaux sociaux, le terrorisme routier, la prévention des accidents et autres. Les mêmes services ont comptabilisé durant la même période 1 419 appels émanant du numéro vert 15-48 et le 17 Police secours et 429 autres sur le numéro 104. Sur un autre registre, les services de la voie publique ont fait état de 245 accidents enregistrés en milieu urbain durant l’année 2016 faisant 16 morts et 323 blessés provoqués comme à l’accoutumée par le facteur humain, et notamment le non-respect du code de la route. De ce fait, les éléments de la sécurité routière ont procédé au retrait de 3 940 permis de conduire dans le cadre des mesures répressives destinées à atténuer quelque peu le terrorisme routier. Enfin, les éléments de la Police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement (PUPE) ont effectué 131 opérations de démolition de constructions illicites sur instruction des autorités administratives.