La wilaya d’Oum El Bouaghi pleure ses martyrs, victimes du crash de l’avion militaire, survenu mercredi dernier dans le périmètre de la base aérienne de Boufarik, dans la wilaya de Blida.

Huit victimes, originaires de la wilaya d’Oum El Bouaghi, ont trouvé la mort dans le crash le plus terrible de l’histoire de l’aviation algérienne.
Parmi eux, toute une famille d’Aïn Beïda (25 km à l’est d’Oum El Bouaghi) a été décimée. La mère, K. M., 39 ans, et ses trois enfants, Achraf, 14 ans, Achwak, 12 ans, et Racha 4 ans.
Le chef de famille H. Sid Ahmed, militaire à Béchar, avait préféré, dans le souci d’éviter la fatigue du voyage en voiture à sa famille, lui réserver dans l’avion militaire et prendre, quant à lui, la route en direction de Béchar dans son propre véhicule. Cependant, le destin en a voulu autrement lorsqu’il fut informé du terrible crash de l’avion transportant sa famille.
Les 4 autres victimes sont tous des jeunes. Il s’agit du caporal contractuel Y. Abdennacer, 24 ans, originaire de Fkirina (chef-lieu de daïra à 40 km au sud-est d’Oum El Bouaghi). Il venait, une semaine auparavant, de fêter ses fiançailles; du soldat contractuel L. Redouane, de la même localité, âgé de 24 ans, et ami d’Abdenacer. Les deux dernières victimes, M. Nassim, âgé de 23 ans, natif d’Oued Nini, et M. Yazid, 24 ans, résidaient à Aïn Beïda.