La wilaya d’Oum El Bouaghi a commémoré le 64e anniversaire de l’assassinat du héros de la Révolution algérienne Mohamed Larbi Ben M’hidi, avec un programme riche et diversifié digne de l’événement, de la personnalité et du courage de celui qui défia Bigeard et ses tortionnaires.

Pour que cette conscience révolutionnaire de Ben M’hidi soit un exemple à suivre, voire une inspiration pour les générations actuelles et futures, il faut que le patrimoine historique et culturel, matériel et immatériel, tels des documents, témoignages, informations historiques sur la résistance et le mouvement national soient rassemblés comme précisé dans l’appel lancé par le Musée national du Moudjahid en direction des citoyens.

Dans ce sillage, l’initiative de la convention entreprise par le ministère des Moudjahidine et ayants-droit et l’Organisation algérienne du patrimoine, tourisme et de l’artisanat traditionnel (OAPTAT) est plus que louable quant à son impact sur l’écriture de l’histoire révolutionnaire du peuple algérien.

Rehaussée par la présence de Laïd Rebika, Secrétaire général du ministère des Moudjahidine, en présence des autorités locales, la convention en question a fait l’objet de signature mercredi dernier, en marge du 3e Colloque sur le héros de la Révolution par la Directrice des moudjahidine de la wilaya d’Oum El Bouaghi, représentant le ministre des Moudjahidine, et Tarek Salhi président de l’OAPTAT.

« Protection du patrimoine historique et culturel de la résistance nationale et la Révolution de Novembre 1954 contre le colonialisme, dans le souci de la préservation de la mémoire collective du pays », stipule la convention. De ce fait, les deux parties ont convenu, dans le cadre de ce partenariat et coordination, de concrétiser des programmes communs destinés à instaurer, protéger et préserver chez les générations montantes les principes immuables envers la patrie et promouvoir ainsi la culture historique.

Pour cela, elles veilleront à la concrétisation d’un partenariat permanent et une coordination étroite en matière de célébration et commémoration des journées nationales, fêtes de la Révolution et autres par l’organisation de conférences, colloques, expositions historiques et encadrement scientifique de tous ces évènements ainsi que l’organisation de visites périodiques au Musée du Moudjahid et ses annexes.

Renforcer les liens entre la génération de Novembre et les générations montantes, par le biais de rencontres et d’échanges d’expériences afin d’encourager la créativité et la concurrence pour l’écriture de l’histoire, demeure l’un des principaux objectifs de la convention.

Ben M’hidi : un héros aux qualités hors pair

Il importe de rappeler que le 3e Colloque international sur le héros, intitulé « Mémoire et histoire, identité et appartenance », a été l’occasion pour les universitaires et chercheurs de rappeler les qualités hors pair du martyr Mohamed Larbi Ben M’hidi.

L’impact et le rôle de l’histoire dans les rapports entre les générations, l’importance de l’histoire pour le nationalisme et son impact pour l’identité et la mémoire historique, la nécessité d’une passerelle entre la jeunesse et les acteurs de l’histoire comme moyen de ressusciter le nationalisme chez les jeunes et l’attachement à leur pays et autres ont été rappelés à l’occasion par l’écrivain et historien Mohamed-Arezki Ferrad dans sa communication intitulée « Le rôle de l’histoire dans les rapports entre les générations ».

                        Kader M.