Faisant allusion à la prise en charge sanitaire des malades à l’étranger qui coûte cher, Tidjani-Hassan Haddam, directeur général de la Cnas, a affirmé, lors de la conférence de presse qu’il a animée dimanche au siège de l’agence Cnas d’Oum El Bouaghi : « Chaque pays a son système de santé.

Ailleurs, c’est la société civile qui prend en charge le patient en dehors du pays, alors que chez nous, le système permet à une commission médicale de donner son aval pour la prise en charge des patients à l’étranger pour certaines pathologies. Certaines sont désormais prises en charge par des compétences en Algérie. L’exemple du cancer de l’œil, auparavant traité en Jordanie, est depuis six mois pris en charge en Algérie grâce à l’acquisition des équipements nécessaires et l’expérience acquise par les compétences nationales.» S’agissant de l’évolution du recouvrement, Haddam précisa : « Les nouvelles mesures prévues par la loi de finances complémentaire 2015 ont permis une augmentation de 10% de recouvrement de cotisations, soit 1 047milliards de dinars de recettes en 2016.» Tout en mettant en exergue la nécessité de la pérennité du système de sécurité sociale, le Directeur général de la Cnas rappela aussi l’évolution de l’adhésion dans le système de convention en faisant part de plus de 3 000 médecins généralistes et 11 000 officines conventionnés. Entamant une visite d’inspection pour s’enquérir de la réalité des prestations fournies aux assurés et aux ayants droit, ce dimanche dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, le Directeur général de la Cnas s’est intéressé au fonctionnement des services de l’agence d’Oum El Bouaghi. Il a été ainsi très attentif aux explications du rapport-bilan de l’agence présenté à l’occasion. Ce dernier fait part d’un total de 290 132 affiliés à l’assurance sociale parmi lesquels 125 757 actifs et 164 395 inactifs chapeautés par 7 centres de payement et 8 antennes. L’agence Cnas d’Oum El Bouaghi comptabilise pas moins de 206 officines conventionnées dont une douzaine appartenant à l’Endimed. Le nombre de malades visités est passé de 6 346 en 2015 à 7 248 malades en 2016. S’agissant des recettes, la Caisse d’Oum El Bouaghi a concrétisé 12 345 963 882 DA, soit une évolution de 4%. Le Directeur général de la Cnas a insisté, lors de sa tournée à Oum El Bouaghi, sur la facilitation de l’accès aux personnes à besoins spécifiques pour qu’ils se sentent de vrais citoyens. Mais aussi, l’identification nécessaire pour tous les services, afin de faciliter la tâche aux assurés sociaux, l’uniformité de l’esthétique de la structure et la bonne présentation des agents. Ainsi qu’un meilleur accueil et une écoute des assurés se basant sur trois facteurs prioritaires, relation, humanisme et respect. Il invita à l’occasion les cadres locaux de la Caisse à se mettre au diapason des directives et orientations émanant de la tutelle et insista aussi sur la nécessité de l’évaluation.