La persistance des intempéries et du froid glacial à travers le pays a contraint les citoyens à l’utilisation de toutes sortes d’appareils de chauffage, réchauds et autres sans toutefois prendre soin de le contrôler efficacement pour prévenir tout risque d’asphyxie au monoxyde de carbone.

Cependant, alors qu’il y a une semaine une asphyxie au gaz, survenue dans le domicile d’une famille résidant à la cité Boughazi-Habiba d’Aïn Kercha (40 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya), a causé la mort de trois personnes âgées de 10 à 45 ans et intoxiqué gravement 3 autres, voilà que les services de la Protection civile de la wilaya font part d’autres accidents dus au gaz. Dans ce sillage, les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile d’Aïn Beïda (25 kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya) sont intervenus en fin de semaine pour une intoxication d’une jeune fille résidant à la cité Aurés 2. Cette dernière a été évacuée vers l’Établissement public hospitalier Dr Zerdani-Salah de la même ville où elle a été prise en charge.
Durant la même période, deux autres jeunes filles, d’une même famille résidant à la cité An Nasr (hauteurs) du chef-lieu de wilaya ont été intoxiquées au monoxyde de carbone.
Alertés, les éléments de l’unité principale de la Protection civile du chef-lieu de wilaya, ont alors transféré les victimes d’intoxication vers l’EPH Mohamed-Boudiaf du chef-lieu de wilaya.
Par ailleurs, les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile sont intervenus en début de semaine à la cité El Amel de la commune de Henchir-Toumghani (40 kilomètres à l’ouest d’Oum El Bouaghi) pour transférer deux filles intoxiquées par le monoxyde de carbone vers la polyclinique de la même ville où elles ont fait l’objet d’une prise en charge médicale, avons-nous appris de sources concordantes de la direction de la Protection civile de la wilaya d’Oum El Bouaghi.
Enfin, le mauvais temps continue à persister dans la région marqué par des chutes de neige sur les hauteurs et un froid glacial nécessitant de ce fait la vigilance et la sensibilisation sur les risques du gaz. Des actions que ne cessent d’entreprendre les services de la Distribution de l’électricité et du gaz, ceux de la Protection civile en collaboration avec la direction de l’éducation et autres à travers les agglomérations de la wilaya, particulièrement les zones rurales et isolées.