Poursuivant son périple à travers les communes de la wilaya, le chef de l’exécutif s’est rendu au milieu de la semaine à Aïn Beïda, la plus grande agglomération avec plus de 150 000 habitants.


Deux décisions ont marqué le passage du chef de l’exécutif dans cette daïra. Il s’agit de l’arrêt des travaux du projet de réalisation d’un centre de regroupement des équipes nationales à Zorg (quelques encablures au nord-est d’Aïn Beïda), un projet budgétivore ayant connu beaucoup de retard et ceux de la piscine semi-olympique pour des raisons similaires en cette période de conjoncture économique.
Il a inspecté à Zorg le projet de réalisation d’un forage pour renforcer la ville d’Aïn Beïda en alimentation en eau potable et celui de 30 logements publics locatifs. Le passage en revue des divers programmes de logements dans cette localité rurale, en l’occurrence plus de 80 logements non encore raccordés aux divers réseaux ont fait aussi l’objet d’intérêt du chef de l’exécutif. Au chef-lieu de daïra Aïn Beïda, le chef de l’exécutif a écouté les explications ayant trait à la piscine communale d’El Hamlaouia pour laquelle il a insisté sur sa prise en charge par la commune, avant de s’enquérir de l’état des projets de réalisation du centre de proximité des impôts (CPI) et celui du centre médicosocial. Dans ce sillage, il a instruit les responsables à ce qu’ils soient réceptionnés en mars. Au niveau de la zone industrielle d’Aïn Beïda, il s’intéressa aux dépôts de la Sothyob et d’autres projets d’investissement. S’agissant du logement, l’occasion était propice pour passer en revue les programmes de réalisation des logements, notamment les 70 logements participatifs (OPGI) dont une trentaine n’a pas démarré. L’activité commerciale n’était pas en reste puisque la délégation de wilaya s’est enquis du projet de réalisation d’un marché couvert à la cité Es -Salem. D’autre part, les projets de réalisation d’une polyclinique, une annexe à la Bouakouz, et le marché de gros des fruits et légumes ont aussi fait l’objet d’inspection par le chef de l’exécutif. A Berriche, il a donné le coup d’envoi du raccordement de la mechta Boudhana à l’énergie électrique et instruit l’entreprise réalisatrice des logements participatifs pour leur livraison à la fin de février, avant d’insister surtout sur la qualité des travaux et le respect des délais impartis afin permettre aux citoyens d’occuper leurs logements.
Enfin, le chef de l’exécutif a aussi insisté sur la nécessité pour les entreprises réalisatrices d’être attentives en cette conjoncture économique et accorder ainsi l’intérêt nécessaire aux délais de réalisation des projets constituant la préoccupation majeure des citoyens à l’exemple des logements et autres.