« C’était effroyable ,tragique ,le bruit  du crash était tel que j’avais cru à un séisme ,et sa violence a fait vibrer le toit et les murs de ma maison .Pis  il a causé un grand trou de prés de 3 mètres de profondeur sur le lieu  du drame et les occupants étaient déchiquetés « nous a affirmé ce mardi Hachemi Nacerdine ,un riverain rencontré non loin du lieu du crash de l’avion militaire. Une présence militaire renforcée est constatée de visu sur les lieux  ,ou un périmètre de sécurité a été mis en place ,interdisant l’accès à toute personne ,exception faite pour les enquêteurs ,les éléments de police scientifique ,les secouristes et les ambulanciers .

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI


Le crash  du chasseur  bombardier « Sukhoi 30 « appartenant à l’escadron  de chasse  « 121 » selon des sources concordantes , qui a eu lieu  aux environs de 22h de la nuit du lundi à mardi lors d’un exercice nocturne de routine au lieu dit « Mechta  Draa Tafza  » à 16 kilomètres au sud du chef lieu de wilaya ,une zone rurale dépendant de la commune agro pastorale de Ain Zitoun (40 kilomètres au sud ouest d’Oum El Bouaghi),a causé la mort du pilote  et de l’officier navigateur .La violence de l’accident était telle qu’en dépit  de l’heure tardive de la nuit   ,des riverains et nombreux citoyens d’Oum El Bouaghi et des environs  n’ont pas hésité à se  rendre juste aprés  sur les lieux  de l’accident  et constaté   de visu les dégâts.
L’avion aurait décollé de la base aérienne de Bir Rogaa dépendant  de la commune de Berriche  (40 kilomètres au nord est d’Oum El Bouaghi)Enfin ce crash  qui a secoué la quiétude habituelle de cette zone rurale de « Mechta Draa Tafza  » constitue ,faut il le rappeler le 3e du genre ayant eu lieu à Oum El Bouaghi ,après celui du Mig 29 et de l’Hercule  « C130 » (qui avait fait 77 morts et 1 blessé en 2014),selon les mêmes sources .La zone  agricole sud du chef lieu de wilaya demeure  le lieu d’exercice et d’entrainement des pilotes de la base aérienne d’Oum ElBouaghi.