Dans le bilan mensuel de septembre 2019 des activités, les services de police de la wilaya d’Oum El Bouaghi font état de l’arrestation de 454 individus impliqués dans les 513 affaires judiciaires traitées. Comme à l’accoutumée, les crimes contre les biens et propriétés viennent en tête avec un total de 280 affaires impliquant 168 individus, suivis des crimes contre les personnes avec 150 affaires, impliquant le même nombre d’individus, les crimes contre les biens publics avec 36 affaires, impliquant 63 individus, 2 affaires de cybercriminalité, une douzaine d’affaires économiques et 5 ayant trait aux mœurs et à l’atteinte à la famille. S’agissant de drogue, pas moins de 1 444 comprimés de psychotropes et 1,266 kg de kif traité ont fait l’objet de saisie chez les 47 individus impliqués dans le même nombre d’affaires traitées au mois de septembre 2019 par les services de police de la wilaya d’Oum El Bouaghi. Pour ce qui est de l’urbanisme et la protection de l’environnement, les éléments de la brigade de la police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement (PUPE) sont intervenus dans 9 cas d’atteinte à la propriété foncière et 1 cas d’atteinte aux parties communes d’un immeuble. D’autre part, les mêmes services ont comptabilisé aussi un cas d’entrave à la voie publique, un autre ayant trait à l’élevage d’ovins en milieu urbain et un cas d’abattage clandestin. Enfin, le terrorisme routier continue à endeuiller des familles en dépit des multiples campagnes de sensibilisation et de la présence renforcée des éléments de la sécurité routière sur les divers axes de la wilaya. Ainsi les services de la voie publique ont comptabilisé 17 accidents ayant causé la mort de 2 personnes et blessé 26 autres durant le mois de septembre.
La cause principale demeure le facteur humain par l’indifférence totale affichée envers les consignes du code de la route. n