L’hôpital de 240 lits en cours de réalisation à Touggourt (160 km Nord d’Ouargla) sera doté d’un service des brûlés, a-t-on appris mercredi auprès de la direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya.

Répondant aux attentes de la population, ce service permettra d’offrir une prise en charge médicale spécialisée aux patients, leur épargnant les longs déplacements vers des établissements hospitaliers d’autres wilayas, a affirmé le directeur du secteur, Fadel Messadok. Le projet de l’hôpital de 240 lits à Touggourt, retenu dans le cadre d’un partenariat algéro-chinois, est au stade des «dernières retouches», confie le même responsable. Des mesures ont été prises, l’an dernier, par les services de la wilaya pour rattraper le retard accusé dans les travaux de réalisation entamés depuis février 2012, avec initialement un délai d’exécution fixé à 38 mois, a-t-il rappelé. Couvrant une superficie totale de 60.000 m2, ce projet dispose d’une bâtisse de trois étages, composée notamment d’un service des urgences, un autre de réanimation et soins intensifs, un bloc opératoire, des laboratoires d’analyses et des unités d’hospitalisation, selon sa fiche technique. L’hôpital, qui a déjà bénéficié d’une opération portant sur l’acquisition de la première tranche d’équipements médicaux, est appelé à renforcer les prestations médicales et à soulager l’Etablissement public hospitalier EPH-Slimane Amirat de Touggourt qui n’arrive plus à faire face au nombre important de patients, issus de cette grande agglomération urbaine ainsi que des régions limitrophes, indique-t-on. Le futur centre hospitalo-universitaire (CHU) projeté au chef-lieu de wilaya de Ouargla aura lui aussi un service similaire qui contribuera à remédier définitivement au manque enregistré à Ouargla en matière de traitement des brûlés et de chirurgie réparatrice, a-t-on signalé à la DSP. (aps)