Le corps du petit Imed Mekaoui, âgé d’environ 5 ans, a été repêché, samedi vers 15h45, d’un puits cartésien dont la profondeur atteint les trois mètres, dans une ferme agricole dans la localité Bour El Haïcha (10 km du chef-lieu de wilaya de Ouargla), nous déclare le chargé de la communication de la DPC, Mihoubi Mahiyeddine.
L’enfant était porté disparu depuis la veille au soir. La Gendarmerie nationale, aussitôt avertie, a lancé une vaste opération de ratissage du secteur le vendredi soir et samedi à la recherche de l’enfant. Selon des témoins, le corps a été découvert par des membres de la famille, vers 13h, au fond du puits non couvert dans la ferme adjacente au domicile familial. Selon eux, l’enfant aurait été entraîné par le mouvement du sable qui a glissé pour se retrouver au fond du puits. Le corps de la victime a été transféré et placé à la morgue de l’hôpital Mohamed-Boudiaf de Ouargla. Appuyé par des éléments de la gendarmerie nationale, 8 agents de la Protection civile ont mené l’opération de repêchage.