Dans une première du genre dans la région, une opération d’ensemencement de pas moins de 10 000 alevins de Gambusie a eu lieu samedi 29 juin 2019 dans le lac El-Bhour de Témacine, 14 km de la wilaya déléguée de Touggourt, en marge de la cérémonie de lancement de la 7e édition de l’opération « Ports et Barrages bleus 2019 ».

Ce petit poisson de 3 à 7 cm vivant en eau douce, Mosquitofish, aussi appelé « guppy sauvage », appartenant à l’ordre des cyprinodontiformes, constitue une forme de lutte biologique contre les moustiques. Ils se nourrissent des larves de moustiques, a-t-on appris, auprès de la direction de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH) de la wilaya de Ouargla. Cette action, préconisée par les spécialistes, entre dans le cadre des efforts déployés pour généraliser la lutte biologique contre les insectes piqueurs, vecteurs de maladies et porteurs de plasmodies. Elle permet également, une réduction significative de l’usage de pesticides, notamment ceux ayant un impact dévastateur sur l’environnement, la faune et la flore et la santé humaine, nous a expliqué Faouzi Habita, président de la Chambre de la pêche et d’aquaculture de Ouargla. C’était également l’occasion d’ensemencer un lot d’alevins de Tilapias rouges dans plusieurs étangs agricoles au niveau des exploitations limitrophes. Ceci dans le cadre de la pisciculture intégrée à l’agriculture qui consiste en l’introduction de l’élevage de poissons dans les milieux à vocation dans le but de développer ces deux activités parallèlement en bénéficiant des avantages de l’une pour l’autre, a souligné ce dernier. La gambusie, introduite en Algérie depuis quelque temps, s’est acclimatée essentiellement dans les régions les plus chaudes du sud du pays. Cette opération consiste également à promouvoir et à mettre en place des mesures « structurelles » de lutte contre les différentes formes de pollution dans les ports et les zones de pêche. Le beau lac de Témacine a donc abrité, les 28 et 29 juin, la cérémonie du lancement de cette 7e édition de l’opération des ports et barrages bleus 2019. Appelé également Chott El-Bhour, situé dans la commune de Temacine, près de Touggourt, dans la wilaya de Ouargla, il est l’un des plus beaux et prestigieux lacs de la région de Ouargla. Situé en bordure du vieux ksar de Témacine et du siège de la zaouïa Tidjania, il est le lieu privilégié des familles de la région mais aussi ceux des wilayas limitrophes en quête de fraîcheur et de calme. La longueur de ce merveilleux plan d’eau est estimée à 400 m et sa largeur à 100 m au milieu d’une superficie aménagée de 900 m et d’un taux de salinité estimé à 10g/l. La surface du lac dépasse un peu plus 1,7 hectare et d’une profondeur d’environ 20 m. Ce lac implanté en pleines palmeraies compte très peu d’oiseaux mais abrite de grandes quantités de poissons notamment le Tilapia et une flore sauvage très variée. Toutes ces caractéristiques sont rassemblées dans ce lac d’autant plus que ce dernier est situé au milieu d’une région montagneuse offrant un confort aux touristes et aux visiteurs en leur permettant de profiter de cette belle mixture paysagère qui réunit à la fois le sable, la verdure, le bleu du lac et du ciel. Cet événement a été précédé par un programme chargé concocté par les organisateurs. La cérémonie de lancement a eu lieu dimanche 28 juin 2019 sous les chants des groupes karkabou et le son du baroud. Le jour du lancement, une immense exposition a été organisée en plein air aux alentours du lac. Des stands ont été installés tout au long des rives proposant des objets en vannerie, des bijoux, de la poterie, des habits et chaussures traditionnels ainsi que des produits alimentaires localement confectionnés, tels la farine de datte, le miel, l’extrait de datte et autres. Cette opération, qui porte sur les activités et animations ayant trait à l’entretien et la préservation des milieux aquatiques, vise également à la sensibilisation des citoyens sur les questions relatives à l’environnement à travers leur contribution à la propreté des plages et des plans d’eau, ont souligné les organisateurs. Cet événement a été organisé par le secteur de la pêche et des ressources halieutiques, la Chambre de pêche et d’aquaculture de la wilaya de Ouargla et le Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l’aquaculture, avec la participation de plusieurs secteurs, tels la Conservation des forêts, la Direction du tourisme et de l’artisanat (DTA) et la Protection civile, ainsi que des associations culturelles et touristiques, a-t-il ajouté. Des démonstrations de plongées techniques et physiques des agents de la Protection civile ont été organisées suivies d’une campagne de plantation d’arbres et d’une séance de dégustation de poissons d’eau douce. Afin d’inculquer la culture de la pratique de la pêche de loisir en eau douce, un concours de pêche récréative a été également organisé enregistrant une participation record. n