La faculté de droit et des sciences politiques de l’université Kasdi-Merbah et le Laboratoire de recherche sur les transformations politiques, économiques, juridiques et sociales dans l’expérience algérienne organise le 30 et 31 janvier prochain la 2e édition du colloque international « Les politiques de la défense nationale entre les obligations souveraines et les défis territoriaux ».

La séance inaugurale aura lieu lundi prochain et sera animée par le docteur Goui Bouhanba, président du colloque et doyen de la faculté de droit et des sciences politiques. Plusieurs intervenants provenant des universités nationales et internationales animeront durant tout l’événement des ateliers scientifiques et des conférences qui tourneront autour d’une question centrale, à savoir « la révélation des stratégies de construction des capacités de défense de la nation, à la lumière des menaces, traditionnelles et non-traditionnelles, rencontrées par l’Etat dans l’espace géographique et le voisinage territorial, qui connaît une tension sévère ». Cette rencontre traitera essentiellement des thèmes en rapport avec la sûreté du territoire et les défis à relever pour la sécurisation du pays. Les mesures dissuasives et préventives afin de réduire le risque de groupes armés transfrontaliers, l’importance des partenaires dans la matière de défense dans la région maghrébine, sécurité cybernétique en Algérie et les systèmes de protection, le cas du Centre national de lutte contre les crimes informatiques, les forces armées algériennes entre les normes constitutionnelles et les défis territoriaux. Ces thèmes et d’autres seront animées par des chercheurs et des professeurs des facultés nationales et internationales. De l’étranger, on compte des conférenciers du Maroc, de Tunisie, d’Egypte, du Mali, de Turquie et d’Irak. Des tribuns provenant des universités nationales d’Ouargla, Ghardaïa, Batna, Laghouat, Boumerdès, El Oued, Saïda, Tlemcen, Tébessa, Oum El Bouaghi, Adrar, Alger, Tamanrasset, Msila, Tizi Ouzou, Relizane, Khenchela et Blida seront également présents.
Les buts de cette rencontre internationale sont multiples, à savoir l’étude d’activation et de la recherche préventive pour se préparer à la révolution cognitive dans les affaires, relatives à la sécurité et la défense en vue de servir à protéger la patrie de tous les types de menaces. Cela va permettre également le transfert et l’échange des connaissances stratégiques des cercles militaires spécialisés aux forums de discussion et la recherche pour contribuer au service de la stratégie nationale de sécurité et promouvoir la pensée scientifique et stratégique, interactive et objective afin de renforcer la coopération entre les chercheurs universitaires et les secteurs de la sécurité et de la défense nationale avec comme besoin urgent de construire un «Cybernétique armure nationale», comme support essentiel de l’indépendance de la nation dans le cadre de la formulation de modèles et les stratégies de sécurité.