De Ouargla, Ghellab Chahinez
Malgré la cherté des prix et l’épidémie du coronavirus, la ruée vers les supérettes et les hypermarchés s’observe ces derniers jours à Ouargla. Après la crise de l’huile, bon nombre de ménages ont décidé d’acheter de grandes quantités de produits de large consommation en prévision d’une éventuelle pénurie d’approvisionnement.
Rien ne semble pouvoir arrêter l’irrésistible envie de faire des courses chez les ménages ces derniers jours malgré la hausse des prix et le contexte sanitaire exceptionnel qui règne et qui a bouleversé et contraint nos pratiques religieuses et sociales. A la veille du mois de Ramadan, les familles se précipitent sur l’acquisition du ravitaillement, notamment l’huile, le sucre, les épices, les fruits secs et de la nouvelle vaisselle comme de coutume, ne tenant pas compte des mesures de prévention instaurées par les autorités sanitaires. Les gens ont, cependant, enfreint par cette démarche, toutes les mesures recommandées par le ministère de la Santé face au risque de contamination par le coronavirus qui, malgré la baisse du nombre des contaminés, continue d’endeuiller des familles.
La pénurie d’huile de table n’a touché la wilaya d’Ouargla que récemment. Il y a dix jours, le produit était disponible chez les grossistes et les supérettes. Dans un poste publié le 6 avril dernier sur sa page officielle de Facebook, la Direction du commerce a déclaré avoir distribué pas moins de 20 tonnes d’huile aux magasins de détail et aux grandes surfaces mais, sur terrain, l’huile est quasi absente des étals et n’est vendue qu’aux connaissances.
Comme chaque Ramadan, la question de la hausse des prix, notamment des produits de grande consommation et de leur disponibilité refait surface encore faisant craindre le pire aux ménages surtout ceux de la classe moyenne et les plus démunis.
Pour faire face au fléau qui épuise chaque année les ménages algériens, la Chambre de commerce et la Direction du commerce ont installé un espace de vente promotionnelle et de soldes directement du producteur au consommateur. Le marché installé à la coupole sportive de la Celisse comprend pratiquement tous les produits alimentaires nécessaires et même les vêtements et la vaisselle. Il a été ouvert le 9 avril et se poursuivra durant tout le mois de carême. Les prix sont à la portée de tous avec 25 participants entre exploitants, producteurs et artisans. n