Les participants à une rencontre organisée par la zaouïa Cheikh Messaoud Ben Messaoud ont mis l’accent, samedi à Ouargla, sur la contribution du soufisme dans l’immunisation de la société contre les fléaux.

Des imams, choyoukh et prédicateurs, parmi les intervenants, ont souligné que «le soufisme contribue à la protection de la société des différents maux et à la consolidation des valeurs morales et éducatives», ce qui nécessite, ont-ils estimé, sa (soufisme) préservation et sa propagation. Pour le vice-président du Haut Conseil islamique et Secrétaire général (SG) de la ligue des Oulémas et prédicateurs des pays du Sahel, Youcef Belmehdi, le soufisme «est une éducation spirituelle. La nation a besoin de la contribution des Oulémas soufis pour consolider son unité qui, a-t-il soutenu, consiste en l’attachement aux vertus et valeurs morales et éducatives puisées des ancêtres vénérés». «Le soufisme est un rempart fortifié qui protège la société des fléaux et des menaces extérieures», a indiqué Cheikh Belmehdi. Qualifiant le soufisme d’école de combat, l’intervenant a expliqué que «le soufisme est source de formation de groupes d’Oulémas ayant servi la société et la religion islamique». Cheikh Moussa Sar, de Mauritanie, a, de son côté, indiqué que «l’école islamique, avec toutes ses valeurs morales et éducatives, assure la droiture, la stabilité et la coexistence pacifique de la société». Cheikh Noureddine Charkaoui (Maroc) a relevé que «l’éducation soufie se fixe comme objectif la formation et l’intégrité de la personnalité», soulignant, à l’occasion, que «l’Islam fait face aujourd’hui à différentes formes d’altération», soutenant que «l’Islam est une religion de fraternité, de tolérance et de la Rahma (miséricorde)». Initiée sous le thème «le soufisme et le Savoir, leur rôle dans l’unité de la religion et la stabilité de la société», par la zaouïa Cheikh Messaoud Ben Messaoud, de la localité Meyh Ben-Ali, daïra de Taïbet, wilaya déléguée de Touggourt (160 km Nord de Ouargla), cette rencontre a permis aux participants d’évoquer des thèmes liés notamment aux notions historiques du soufisme, ses effets sur l’individu et la société et le soufisme réalité et perspectives. (APS)