La peine capitale a été prononcée par contumace, dimanche, par le tribunal criminel près la cour de Ouargla, à l’encontre de 12 éléments pour appartenance à une organisation terroriste, agissement par actes visant la sécurité et la stabilité de l’Etat et ses institutions

, agression morale et corporelle contre des personnes et homicide volontaire. La même instance a, lors de sa session, prononcé un non-lieu au profit des nommés Z. T., 59 ans, et A. R. 40 ans, après avoir été accusés de participation à une organisation terroriste et non-dénonciation d’un crime. Selon l’arrêt de renvoi, les investigations et enquêtes des services de sécurité ont permis de dévoiler en 2016, date d’arrestation des nommés Z.T. et A.R. suite à l’attaque terroriste perpétrée par le nommé B.A.S, en juin 2012, contre le siège du commandement régional de la Gendarmerie nationale de Ouargla, que ce dernier appartient à une organisation terroriste, composée également de nombreuses personnes, dont Z.T. et A.R., qui ont nié tout contact avec B.A.S, qui a exécuté l’acte terroriste. Le ministère public a requis, dans cette affaire, la peine à perpétuité contre Z.T. et A.R. qui ont eu des contacts téléphoniques, avec preuves, avec B.A.S.