Deux conventions ont été signées, mardi 18 février, entre l’université Kasdi-Merbah et Algérian Learning Centers (représentant d’ETS Global en Algérie) et la Société algérienne de stimulation de puits producteurs d’hydrocarbures (BJSP).

Le premier accord consiste en la création d’un centre d’enseignement intensif des langues permettant aux étudiants et enseignants de passer les examens d’évaluation du niveau de langues et l’obtention du TOEIC (Test of English for International communication) et le TFI (Test de Français International). Les professeurs et les étudiants auront ainsi l’occasion d’évaluer leur niveau en anglais et en français à l’écrit et à l’oral leur permettant d’accéder à des formations à l’étranger via la procédure Campus France. Les sessions de ces tests se dérouleront dans le CEIL de l’université Kasdi-Merbah (UKMO). Cet accord vise à améliorer les connaissances linguistiques en français et en anglais des étudiants, du personnel et des professeurs de l’enseignement supérieur de la région de Ouargla et leur éviter de se déplacer vers la capitale pour passer les tests d’évaluation linguistique, selon Hassan Chaib. Ce denier a souligné dans le même contexte l’importance d’apprendre l’anglais dans l’obtention d’un poste dans les sociétés pétrolières et dans des pays étrangers. Une deuxième convention a été signée la même matinée entre UKMO et la Société algérienne de stimulation de puits d’hydrocarbures BJSP dans le cadre de la coopération et du partenariat entre l’université et les sociétés pétrolières. Cette convention concerne principalement la recherche scientifique et les stages pratiques des étudiants. Cet accord bilatéral a été conclu en marge de l’ouverture de la 7e édition du Salon de l’emploi, de l’entrepreneuriat et de la mobilité internationale, organisée par la faculté des hydrocarbures, des énergies renouvelables, des sciences de la terre et de l’univers, à l’initiative de l’université Kasdi-Merbah. La 7e édition du Salon de l’emploi a eu lieu les 17 et 18 février 2020 dans le hall de la faculté avec la participation d’une quinzaine d’entreprises économiques, publiques et privées. Cela a été l’occasion pour les entreprises (employeurs) d’échanger directement avec les futurs cadres, trouver des compétences et collecter des C-V pour assurer un recrutement approprié, ainsi que pour trouver des solutions aux problématiques à travers les mémoires de fin d’études. Cela permet également de promouvoir l’esprit entrepreneurial dans le milieu universitaire et créer un esprit d’initiative chez l’étudiant pour adopter des projets et créer des entreprises, nous disent les organisateurs. Quant à la mobilité internationale, c’est donner aux étudiants une idée des accords conclus entre l’université Kasdi-Merbah et les centres et universités internationaux grâce auxquels ils peuvent bénéficier de stages et de bourses à l’étranger pour terminer leurs études et mener leurs recherches. A travers ces manifestations, l’université cherche à former des étudiants qualifiés qui serviront le pays pour contribuer à son développement.n