Des opérations de désinfection sont menées dans les espaces publics à Ouargla par des jeunes bénévoles pour éviter la propagation du nouveau Coronavirus (COVID-19), a-t-on appris mardi auprès des organisateurs. Ces jeunes, réunis notamment via des appels sur les réseaux sociaux, ont procédé ces derniers jours à des actions de désinfection au niveau de certains boulevards, abribus et espaces publics, ainsi que l’ensemble des stations de tramway, dans la cadre de la lutte contre la propagation de ce virus contagieux, a-t-on précisé. Des opérations similaires seront programmées tout au long de la semaine, au niveau d’autres lieux publics, dont la gare multimodale de Ouargla, au titre de cette campagne visant à préserver un milieu urbain propre et sain, a affirmé à l’APS Monder Bensaci, membre de l’Association locale Chabab El-Kheir, active à Ouargla à travers diverses initiatives et actions caritatives. Des activités de sensibilisation sur les risques de la propagation du virus, à travers la distribution de dépliants comprenant des conseils sur les précautions à prendre et les bonnes habitudes quotidiennes d’hygiène, notamment l’usage de masques nécessaires et le lavage fréquent des mains et les bonnes pratiques en cas de toux ou d’éternuement, a-t-il ajouté. Des jeunes universitaires et lyciens prennent part à une action de sensibilisation ciblant en particulier les personnes qui utilisent les transports publics. Cette campagne de bénévolat, qui traduit «l’esprit de civisme chez les jeunes conscients de leurs obligations envers leur société», porte notamment sur la distribution de masques de protection à titre gracieux ainsi que la désinfection des mains des passants en utilisant un produit hydro-alcoolique, ont fait savoir des jeunes approchés par l’APS. Un geste qui reflète, disent-ils, «le bon exemple des valeurs de citoyenneté et de solidarité ancrées dans les traditions de la société algérienne». «La majorité des citoyens sont toujours gênés de porter un masque de protection, de peur de l’œil moqueur des autres ou par manque de confiance en eux», estime Mohamed Salhi (lycéen). De telles initiatives sont appelées aussi à contribué à l’ancrage du sens de responsabilité chez la population, a-t-il ajouté. D’autres citoyens ont salué cette campagne exprimant la «prise de conscience des jeunes» et leur adhésion à la consolidation des valeurs nobles de la société civile, considérée comme «un partenaire-clé dans la préservation de la santé publique». Parallèlement, une cellule de crise intersectorielle a été installée à Ouargla pour assurer le suivi et la prévention contre la propagation du COVID-19, notamment à travers l’annulation de manifestations collectives à caractère sportif, culturel de loisirs susceptibles d’augmenter le risque de contamination des populations, selon les services de la wilaya.<