Depuis hier, ce sont cinq jours de marathon (jusqu’au 25 juin) pour les candidats au bac de la région de Ouargla et Touggourt. Le top départ avec la langue arabe et sa littérature pour les six branches concernées.

Près de 17 567, candidats dont 9 151 filles, étaient au rendez-vous, hier, pour passer l’examen crucial du baccalauréat qui doit se dérouler dans 64 centres d’examen, répartis à travers le territoire de la wilaya d’Ouargla et la wilaya déléguée de Touggourt. Tous rêvent de décrocher le bac qui leur ouvrira les portes de l’enseignement supérieur.
Cette année, la direction de l’éducation consigne près de 9 884 candidats scolarisés (5 751 filles) et 7 683 candidats libres (3 389 filles) dont des candidats des centres de rééducation. Les branches des sciences expérimentales et lettres et philosophie sont les plus dominantes dans la session 2018 avec les plus grands nombres de candidats, 7 000 prétendants pour la filière des sciences expérimentales et pas moins de 6 252 dans les lettres et philosophie. Près de 2 291 candidats s’examineront dans la gestion et économie et 681 candidats en langues étrangères. Le reste des candidats sont répartis sur la branche des maths techniques (ingénierie mécanique, ingénierie électrique, ingénierie civile et ingénierie des routes).

Températures clémentes

Chanceux sont les candidats de 2018, pour une fois et depuis plusieurs années, les températures de ce mois, d’habitude caniculaire plus fraîches et clémentes. Du premier au troisième jour, les températures ne dépasseront pas les 38 °C. Un peu plus élevées les deux derniers jours avec 42 °C max, selon les sites métrologiques algériens.
Moyens importants
D’énormes moyens, matériels et humains sont déployés pour assurer le déroulement des épreuves dans les meilleures conditions à travers le territoire de la wilaya d’Ouargla comme indiquent les données révélées par le directeur du secteur, M. Rabahi.
Environ 64 véhicules sont réservés pour le transport et la distribution des sujets (45 véhicules dans le secteur de Ouargla). La wilaya a également déployée un personnel encadreur important atteignant les 3 188 surveillants dont 1 818 à Ouargla, 422 membres de secrétariats et 320 entre agents de contrôle et sécurité. Cette année, pas moins de 938 candidats dont 450 dans la wilaya de Ouargla sont concernés par le transport de leur domicile jusqu’au centres d’examen, affirme le directeur de l’éducation. Les candidats concernées sont ceux qui ont été placés dans des centres d’examen loin de leurs domiciles, pour le reste, l’APC a assuré depuis le premier jour de l’examen, des bus qui font toutes les lignes à l’intérieur de la ville et à tout moment de la journée, notamment entre 11h et 15h où la chaleur est intense et les rues sont désertes. Des staffs médicaux, la Protection civile et des ambulances sont présents dans chaque centre pour pallier à tout incident.

Quatre cellules avancées

Les quatre cellules avancées sont installés respectivement au niveau de la direction de l’éducation de la commune d’Ouargla qui couvre 10 091 candidats, au niveau de l’annexe de la direction de l’éducation à Zaouia El-Abidiya (Touggourt) qui compte 6 866 candidats, dans le lycée Tarek-Ibn Ziad à El-Hdjira (558 candidats) et une cellule avancée installée au CEM de Ben Hamla-Ali, dans la commune frontalière d’El Borma qui compte 52 candidats pour cette session, précise le même responsable.
A noter que la direction de l’éducation d’Ouargla a assuré des aménagements spécifiques pour les candidats handicapés, moteurs et visuels. Ils sont, en effet, 13 candidats dont 3 filles (7 handicapés moteurs et 6 visuels) qui bénéficieront cette année d’aménagements particuliers (temps supplémentaire, assistance d’une secrétaire, sujets en braille), a indiqué le directeur de l’éducation.
Les épreuves se dérouleront du 20 au 25 juin en cours avec des épreuves qui débuteront chaque jour à 8H30 et finiront à 18H30 avec deux heures de pause entre les épreuves matinales et celles de l’après-midi. n