Quatre (4) projets de stations de déminéralisation de l’eau potable (AEP) sont projetées dans la ville de Hassi Messaoud (80 km au sud/est d’Ouargla) pour répondre aux besoins de la population en ce liquide vital, ont indiqué dimanche les services de la direction des ressources en eau et la sécurité hydrique de la wilaya. Une étude technique a été lancée au cours du premier semestre de cette année, en prévision de la concrétisation de ces importants ouvrages hydrauliques, qui permettront d’approvisionner la population locale en eau potable de bonne qualité, a-t-on ajouté. Confiée à un bureau d’étude spécialisé, cette étude permettra de définir les capacités de production de chaque station et les sites d’implantation de ces futures installations, dans l’objectif d’assurer une distribution équitable de ce liquide précieux à travers les différents quartiers de Hassi Messaoud, a-t-on expliqué. Par ailleurs, un autre projet est en cours de concrétisation à Hassi Messaoud, qui consiste en la réalisation d’un château d’eau d’une capacité de 1.000 mètres cubes, pour renforcer justement les structures de stockage de l’eau potable dans la région, a-t-on encore ajouté. Il s’agit aussi des travaux de réhabilitation de l’ancien complexe hydraulique, visant également le renforcement de l’approvisionnement en AEP, selon la même source. La ville de Hassi Messaoud avait bénéficié au cours du mois de juillet dernier de trois nouveaux complexes hydrauliques, équipé chacun d’un château d’eau d’une capacité de stockage de 2.000 mètres cubes, ce qui permettra d’augmenter les capacités de stockage, et d’assurer ainsi une alimentation régulière en eau potable, a fait savoir la DRE d’Ouargla.