Synthèse de Feriel Nourine
Les filières et spécialités scientifiques constituent la destination principale des orientations opérées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour les nouveaux bacheliers. Destination principale et sans partage aucun, puisque 99,73 % des lauréats du bac 2021 se sont retrouvés dans ces filières, a indiqué à l’APS le ministre du secteur Abdelbaki Benziane.
Autrement dit, sur un total de 345 872 nouveaux bacheliers, 332 837 iront dans les universités étudier dans ces filières, dont une grande majorité a la cote auprès des élèves, faut-il le souligner. Cependant, le choix du bachelier n’est pas toujours satisfait par l’administration universitaire au vu du nombre important des bacheliers. Celui-ci «a dépassé les prévisions du ministère en plus de la hausse du nombre de lauréats ayant obtenu de bonnes moyennes», a expliqué M. Benziane, soulignant que cette situation a provoqué «une pression sur l’opération d’orientation».
«En dépit de cela, plus de 71% des nouveaux étudiants ont été orientés vers leurs trois premiers choix», a-t-il précisé, ajoutant que «l’adoption de la moyenne pondérée en tant que critère d’orientation a contribué favorablement cette année à améliorer l’accès à certaines spécialités très demandées». En plus de la moyenne obtenue au baccalauréat, la moyenne des sciences de la nature et de la vie a également était comptabilisée, car il s’agit d’une matière essentielle pour cette spécialité, ce qui a permis de baisser la moyenne minimale de 16,19 l’année dernière à 15,86 cette année pour les bacheliers de la filière des sciences de la nature et de la vie (prioritaires).
Le ministre a fait remarquer que le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique avait adopté, les années précédentes, la moyenne pondérée dans l’orientation des étudiants de plusieurs spécialités, rappelant que son application dans certaines spécialités cette année a suscité des «malentendus». Il expliquera que «l’adoption de la moyenne pondérée est intervenue suite à l’évaluation du cursus des étudiants en première année universitaire». D’où «la révision des modalités d’orientation dans certaines spécialités», a-t-il argué. Pour rappel, les inscriptions définitives pour les nouveaux bacheliers sont prévues du 4 au 9 septembre. Les cours au titre de l’année universitaire 2021/22 débuteront le 3 octobre prochain. En prévision de ce rendez-vous, les services du ministère s’attèlent à procéder à une évaluation de l’expérience du dispositif hybride qui s’appuie sur une alternance d’enseignement en mode présentiel et en mode d’enseignement à distance.
Imposé par la pandémie de la Covid-19, ce dispositif s’appuie sur l’enseignement en présentiel pour les unités fondamentales et méthodologiques et le mode à distance pour les unités transversales et de découverte.<