Les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement du Conseil supérieur de la jeunesse sont fixés par le décret présidentiel 21-416 du 20 Rabie El Aouel 1443 correspondant au 27 octobre 2021.

* Attributions du Conseil :

– Formuler des avis, des recommandations et des propositions au sujet des questions relatives aux besoins de la jeunesse, ainsi qu’à son épanouissement dans les domaines économique, social, culturel et sportif.

– Contribuer à la promotion des valeurs nationales, de la conscience patriotique, de l’esprit civique et de la solidarité sociale au sein de cette catégorie de la population.

– Participer à la conception, au suivi et à l’évaluation du Plan national jeunesse, ainsi que des politiques, des stratégies, des programmes et des dispositifs publics y afférents, tout en favorisant l’esprit de citoyenneté, le volontariat et l’engagement des jeunes vis-à-vis de la société et en leur inculquant la culture démocratique, ainsi qu’en appuyant leurs capacités pour l’accès aux responsabilités et leur participation à la prise des décisions publiques.

– Encourager la participation des jeunes à leur implication dans le développement politique, économique et social du pays.

– Contribuer au développement du mouvement associatif de jeunesse, ainsi qu’au renforcement de ses capacités.

– Participer à la prévention et à la lutte contre toutes les formes de discrimination, les discours haineux, le régionalisme, l’intégrisme et les fléaux sociaux au sein de la jeunesse.

– Promouvoir la mobilité des jeunes et leur accès à la culture, au sport et aux loisirs et encourager le développement de la communication, de l’information et de la recherche sur la jeunesse, ainsi que les échanges entre les jeunes résidant à l’intérieur et à l’extérieur du pays”.

– Formuler des avis sur les projets de textes législatifs et réglementaires relatifs à la jeunesse et proposer les mesures susceptibles d’améliorer le dispositif juridique y afférent.

– Initier des actions de coopération et d’échange des bonnes pratiques avec les organisations et institutions étrangères et internationales ayant des objectifs similaires.

* Composition et fonctionnement du Conseil :

Le Conseil est constitué de 348 membres, dont 232 élus au titre de la représentation des jeunes des wilayas, 34 autres au titre des représentants des organisations et associations de jeunesse ou œuvrant en direction de la jeunesse, locales et nationales, 16 autres au titre de la représentation des jeunes de la communauté nationale résidant à l’étranger et autant (16) au titre de la représentation des étudiants et des organisations estudiantines.

Par ailleurs, 10 membres sont désignés au titre de la représentation des stagiaires, apprentis et élèves de la formation professionnelle, 10 autres au titre de la représentation des associations de jeunes handicapés, 10 autres sont désignés par le Président de la République, en raison de leur compétence et de leur expertise dans les domaines liés à la jeunesse, alors que les 20 restants sont choisis au titre du Gouvernement et des institutions publiques en charge des questions de la jeunesse.

Cette répartition tient compte, dans tous les cas, de la parité homme / femme, alors que l’éligibilité au titre de membres est soumise à des conditions définies dans le même texte juridique et que ces derniers exercent, à titre gracieux, un mandat de 4 années non renouvelable, en bénéficiant, toutefois, d’indemnités en compensation des frais engagés dans le cadre de l’exercice de leurs missions.

Ledit Conseil est constitué de l’assemblée générale, du président, du bureau et des commissions spécialisées, sachant que le président est assisté de quatre (4) vice-présidents, à parité homme/femme. L’assemblée générale se réunit en session ordinaire deux fois par an ou en session extraordinaire, les deux cas de figure étant sur convocation du président du Conseil.

Il peut également être, selon le cas, saisi par le Président de la République, le Premier ministre, le chef du Gouvernement ou le ministre chargé de la jeunesse ou encore se saisir, de sa propre initiative, de toute question entrant dans son domaine d’activité.

Il est, en outre, tenu d’adresser au Président de la République un rapport annuel, ainsi qu’un rapport d’évaluation de la mise en œuvre du Plan national jeunesse.

* Conditions d’éligibilité au titre des membres du Conseil:

– Justifier d’un niveau d’instruction.

– Etre de nationalité algérienne.

– Etre âgé de 18 à 35 ans. – Jouir de ses droits civiques et ne pas avoir fait l’objet d’une peine portant atteinte à l’honneur.

– Ne pas exercer un mandat électif ou représentatif dans une institution consultative ou représentative et/ ou élue nationale ou locale.

– Ne pas exercer une responsabilité élective au sein des organes et/ou des instances d’un parti politique.