Le CHU Docteur Benzerdjeb d’Oran a récemment ouvert une nouvelle unité pour la prise en charge des AVC, relevant du service des urgences médicales et chirurgicales (UMC), a-t-on appris de la cellule de communication de cet établissement.
Cette nouvelle unité s’ajoute à une première structure similaire relevant du service de neurologie, ouverte en janvier, a précisé Amine Rebbouha, chargé de communication adjoint au CHU d’Oran.
Alors que l’unité relevant des UMC s’occupe des urgences, celle relevant du service de neurologie assure le suivi des cas non urgents, explique le même responsable, ajoutant que les deux unités fonctionnent en complémentarité.
L’unité AVC-UMC assure la thrombolyse aux personnes qui se présentent au courant des premières heures qui suivent l’AVC, une technique qui permet de les sauver de la paralysie et le handicap.
La thrombolyse intraveineuse consiste à injecter une substance capable de dissoudre le caillot qui bouche l’artère du cerveau et cause l’infarctus cérébral (AVC ischémique), a-t-on rappelé, notant qu’elle doit être effectuée le plus tôt possible.
« Elle est recommandée jusqu’à 4H30 après le début des symptômes », explique M. Rebbouha, soulignant que l’implantation d’une telle unité au niveau des UMC contribue à reconnaitre plus rapidement des cas des AVC, parmi les malades qui s’y présentent, pour les prendre en charge aussi rapidement que possible.