Les transporteurs des lignes urbaines affilées à l’Union nationale des transporteurs algériens (UNAT) ont renoncé finalement à l’augmentation du prix du transport. Le prix du ticket restera à 20 DA, a-t-on appris du directeur du bureau de wilaya, Cheikh Amar Noureddine.

«Nous avons tenu une réunion mercredi dernier avec des représentants de plusieurs lignes (51, 11, 37, B, 4G) et nous avons décidé de maintenir le prix actuel du ticket à 20 DA », dira notre interlocuteur. Avant d’ajouter : «C’est une initiative de la part de l’UNAT pour montrer que nous ne sommes pas des profiteurs. Nous sommes conscients que les prix de plusieurs produits ont augmenté et nous ne voulons pas affecter davantage les dépenses mensuelles des citoyens.» Selon M. Cheikh Amar, cette mesure sera un véritable soulagement pour les usagers des bus. «Après réflexions, nous avons choisi de garder le même prix, nous sommes aussi des citoyens,» précise-t-il. Par ailleurs, chez la section des transports de l’Union générale des artisans et commerçants algériens (UGCAA), nous avons appris que l’augmentation du prix du transport est maintenue. «Le prix des lignes des bus urbains augmentera à 25 DA dès le 10 janvier», nous dira le président de la section des transports, M. Bencherif. Il a expliqué que cette augmentation a été décidée après une réunion avec le ministre des Transports et des Travaux publics. Selon notre interlocuteur, quelques bus n’augmenteront pas le prix comme ceux de la ligne 2 et celle menant à Tafraoui. «Avec la concurrence des bus de l’Etuso, le prix ne changera pas.» A propos des taxis, «l’augmentation sera de 3 DA par kilomètre pour les taxis urbains, alors que les taxis interwilayas n’augmenteront pas le prix, comme ils sont concurrencés par les autocars et les trains », explique M. Bencherif. D’autre part, avec cette divergence dans la décision entre les syndicats des transports, le citoyen sera dans la confusion dès le 10 janvier prochain entre les bus à 20 DA et d’autres à 25 DA. Ce qui pourrait créer une mésentente entre les usagers et les receveurs. La question qui se pose est de savoir si la Direction des transports va intervenir pour trouver un terrain d’entente entre les syndicats pour instaurer le prix du ticket de façon unitaire dans tous les bus ? .