Depuis quelques années, les responsables locaux commencent à lancer des opérations de reboisement et de plantation au niveau du tissu urbain et même des forêts. Les Oranais de leurs côté ont réappris à décorer les lieux publics et les parties communes par des fleurs et des plantes

. Les dernières opérations d’aménagement et de création d’espaces verts ont également permis aux citoyens de la ville et aux visiteurs de renouer avec ces endroits de verdure. Dans cette dynamique, une opération baptisée «l’année verte» a été lancée il y a quelques semaines. La plantation de 50 000 arbres est en perspective, ce qui est considéré comme étant un objectif pour la conservation des forêts. Pas moins de 30 associations ont pris part à cette opération. Ce projet sera réalisé de manière participative afin d’éviter d’avoir recours au Trésor public. Pour y arriver, la Conservation a proposé aux associations une fiche technique pour les opérations de reboisement et l’entretien ainsi que le suivi des réalisations sur le terrain et qui serait de leur responsabilité. Les travaux du sol pour la plantation de peupliers ont déjà été lancés le long de l’axe routier à l’entrée de la ville d’Arzew. Ces travaux sont réalisés par l’entreprise Oran Vert dans le cadre de l’opération « rideau vert » engagée par le wali. Pour faciliter la tâche à tous ces acteurs de la société civile ou des mouvements associatifs, la Conservation des forêts a entrepris, en collaboration avec la Direction des travaux publics, et l’Epic Oran vert des travaux de préparation des aires de plantation comme sur la Route nationale n° 11 ou sur l’axe menant vers l’aéroport Ahmed-Ben Bella d’Es Sénia qui va totaliser une superficie de 5 hectares. Des ronds-points et des places publiques sont aussi au programme de cette initiative pour des actions de volontariat de la part des citoyens et des associations locales. Une action qui va toucher aussi la forêt récréative de Canastel, la corniche supérieure et plusieurs quartiers comme Akid Lotfi. Les axes et les entrées principales des communes comme Hassi Ben Okeba, Es Sénia, Arzew. Il y a lieu de signaler que la surface totale du patrimoine forestier d’Oran est de 39 815 ha avec un taux de boisement de 19 %. Les forêts de la wilaya d’Oran sont en majeure partie urbaines et suburbaines. Parmi ces forêts, on peut citer celles de M’sila, de Madagh, la montagne des Lions, Mouley Abdelkader, Ras El Aïn. Notons aussi que la Conservation des forêts de la wilaya d’Oran compte ouvrir très prochainement de nouvelles pistes forestières sur 100 kilomètres, réparties sur huit zones distinctes, notamment à Gdyel 14 km, pour la forêt de Hassi Benokba 16 km, Arzew et Sidi Ben Yebka 15 km, Boutlélis 11 km, Misserghine 11 km, Aïn El Kerma 6 km et enfin 12 km à El Ançor. C’est donc une dynamique de travail qui bat son plein avec des opérations et des initiatives qui s’ajoutent aux projets déjà réalisés, à l’instar des jardins citadins de la ville qui sont désormais un acquis pour les Oranais, aux quatre coins de la ville.