Le nombre de malades guéris du Covid-19 ayant quitté l’hôpital est plus de 180 personnes depuis le début de l’apparition de l’épidémie, a-t-on appris lundi auprès de différents établissements sanitaires de la wilaya d’Oran. Le nombre de malades rétablis du coronavirus au CHU «Dr Benzerdjeb» est de 106 personnes, parmi elles 13 ont quitté dimanche le service des maladies infectieuses suite à leur rétablissement, a-t-on indiqué à la cellule d’information et de communication de cet établissement de santé publique. A L’Etablissement hospitalier universitaire (EHU) «1er novembre» l’on dénombre, jusqu’à présent, 74 personnes rétablies du coronavirus, a-t-on appris de la responsable chargée de communication de cet établissement de santé. L’établissement hospitalier «Dr Medjebeur Tami» de la daira d’Ain Turck a enregistré, pour sa part, le rétablissement d’un malade, premier cas admis dans cet hôpital après s’être assuré de sa guérison. Les patients, traités suivant le protocole de la chloroquine approuvé par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, ont été autorisés à rentrer chez eux après que leurs tests se soient révélés négatifs et qu’ils soient guéris complètement du coronavirus. Les autres patients infectés par le virus sont également soumis au même protocole et leurs cas sont en «constante amélioration», a-t-on fait savoir.

Le scanner pour dépister des cas suspects
La direction du CHU d’Oran a consacré un scanner au dépistage des cas suspects du coronavirus au niveau du service des urgences médico-chirurgicales pédiatriques, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de cet établissement sanitaire. Un passage d’accès à la salle de scanner a été mis en place pour isoler les suspects du coronavirus du reste des malades. Le scanner et la salle font l’objet de stérilisation systématique après chaque usage, a indiqué Pr Zoubir Safia, chef du service des urgences médico-chirurgicales pédiatriques, soulignant qu’une moyenne de trois malades est soumise au dépistage par scanner dans cette unité et qu’un isolement total est adopté, au niveau de leur service, entre le passage réservé aux enfants et celui destiné aux malades covid-19. L’usage du scanner a été adopté par des spécialistes depuis quelques semaines pour dépister les personnes atteintes du coronavirus.