Le rassemblement des souscripteurs AADL 2 devant le siège de la Direction régionale devient très fréquent ces dernières semaines. Selon des souscripteurs, c’est «un cumul de problèmes » qui les a poussés à protester et à organiser des sit-in.

L’un des représentants des souscripteurs demande l’entame des travaux de 5 000 logements affectés récemment à Oran.

«On veut que ces logements soient réalisés par des sociétés fortes», dira l’interlocuteur, qui a indiqué «une absence de contrôle des travaux dans les sites 01 et 02». Selon lui, «il y a des travaux bâclés et le site n’est pas encore raccordé au gaz ni a l’électricité». Ce dernier a pointé également du doigt la Direction régionale d’AADL : «Ils ont joué sur les sentiments de 400 souscripteurs qui attendent leurs logements depuis le mois d’août dernier.» Avant d’ajouter que «1 500 souscripteurs attendent également la remise de leurs clefs comme promis par le wali ».
Le même représentant des souscripteurs a précisé que 3 000 logements ont dépassé les 70% de taux d’avancement des travaux. «Des pré-affectations doivent être remises à leurs bénéficiaires, c’est ce qu’exige la loi», dira-t-il. L’interlocuteur a abordé également la question des recours. « Il y a des souscripteurs qui ont déposé des recours et attendent depuis 2013. » Le représentant a fait état également d’un problème de transparence. « Nous avons demandé l’affichage des numéros des souscripteurs concernés par la distribution et le paiement des tranches, comme ce fut le cas dans d’autres wilayas », précisera-t-il. Selon l’interlocuteur, des souscripteurs ont habité depuis le mois de janvier dernier et sont confrontés à l’absence des équipements. «Il existe 4 écoles non encore raccordées au gaz et à l’électricité, sans parler d’équipements absents comme une polyclinique, un complexe sportif et une sûreté urbaine et les habitants souffrent durant cette saison hivernale.» Les représentants des souscripteurs ont demandé également l’entame des travaux de raccordement en réseaux divers du nouveau pôle urbain Ahmed-Zabana à Misserghine. Ils espèrent qu’il ne leur sera pas demandé de nouveaux documents difficiles à retirer, comme la fiche de paie 2013 et le C20 2012. Notons que des représentants des souscripteurs ont été accueillis par le directeur régional. Les résultats de cette réunion ont été partagés sur les réseaux sociaux. Concernant les recours, une solution sera trouvée par la direction de l’AADL en coordination avec les représentants des souscripteurs.
Huit cents souscripteurs seront appelés à payer les 3e et 4e tranches pour être logés en février ou mars au site des 2 700 logements à Aïn El Beïda. Durant la réunion, les représentants des souscripteurs ont été informés qu’au site 1 300 logements à Misserghine, il existe des logements, dont les travaux ont été finalisés, mais leur distribution dépend des travaux de VRD qui n’ont pas été encore entamés. Le paiement de la 2e tranche par les souscripteurs sera fait avec un dossier allégé en documents. 247 souscripteurs qui ont payé toutes les tranches et les frais de notaire auront les clés de leurs logements durant la première semaine de janvier. Concernant les 400 souscripteurs qui ont payé toutes les tranches en août dernier, 115 seront relogés en janvier à l’îlot 7 à Aïn El Beïda, le reste est prévu au courant des mois de février ou mars aux îlots 03 et 04.