D’importants moyens ont été mobilisés jeudi, par les unités de la Protection civile de la wilaya d’Oran pour les opérations d’évacuation des eaux stagnantes après les fortes averses qui se sont abattues depuis mercredi soir sur la région, a-t-on appris auprès de ce corps de secours.

A la nouvelle cité des 5 100-Logements, une agglomération relevant du nouveau pôle urbain de Belgaïd rattachée à la commune de Bir El Djir, les services de la Protection civile sont à pied d’œuvre pour l’épuisement des eaux stagnantes, de même qu’à Es-Sénia où les pluies orageuses ont rendu difficile la circulation routière, a-t-on appris de même source. Plusieurs points noirs ont été enregistrés suite aux fortes pluies bloquant les axes routiers, notamment au niveau de l’entrée de la commune de Sidi Chahmi, une zone inondable jouxtant un bidonville, a-t-on ajouté, faisant savoir qu’une équipe de la Protection civile est sur les lieux pour effectuer des opérations de pompage et d’évacuation des eaux stagnantes. Selon la même source, d’autres interventions ont été effectuées pour des opérations d’épuisement des eaux qui se sont infiltrées dans des habitations, notamment à Boufatis où deux familles habitant une ferme ont été secourues par les services de la Protection civile. Les automobilistes ont vécu également des scènes récurrentes causées par les inondations au niveau de la commune de Bir El Djir, à la cité 1 500-Logements de haï USTO, où les eaux pluviales ont bloqué la circulation routière à cause de travaux interminables de réalisation d’avaloirs. Une cellule de crise regroupant plusieurs intervenants dont la Protection civile a été mise en place au siège de la wilaya pour suivre les opérations d’interventions dont le bilan n’a pas encore été rendu public, a-t-on signalé.